[x] Fermer

© Julie Charland

© Jean-Philippe Tremblay

© Jean-Philippe Tremblay

© Jean-Philippe Tremblay

Durée

Durée approximative de 60 minutes sans entracte.

J'ENTENDS TON COEUR BATTRE DANS MON OREILLE

Espace blanc, lumière crue. On se croirait au musée, mais les œuvres à observer ici sont des adolescents et des adultes coiffés d’un casque d’écoute. Peu à peu ils se révèlent par leur présence fragile, par leurs témoignages déroutants ou rigolos. Tous les sujets y passent : identité, famille, futur, ils jouent à Vérité ou conséquence, s’échangent leurs vêtements. Qu’est-ce qui est vrai dans tout ça ? Le spectacle change selon les villes visitées, selon les jeunes qui se prêtent au jeu. Un portrait sonore et vivant d’une humanité qui bat. 

Surveille l’appel de candidatures !

Il y a eu Montréal, Mons, Toronto, et bientôt Ottawa-Gatineau.

Je me souviens qu’avec mes amis, adolescents, nous voulions avoir les mêmes droits que les adultes, nous cherchions à acquérir une indépendance qu’on nous accordait au compte-goutte. Nous voulions que ça aille vite : s’aimer vite, changer vite, vieillir vite…

Anne-Marie Ouellet

Cœur d'ado

Entretien avec Anne-Marie Ouellet

Pourquoi l'impatience ? À quoi le titre fait-il référence ? Qu'est-ce que ça évoque pour toi ?

Je me souviens qu’avec mes amis, adolescents, nous voulions avoir les mêmes droits que les adultes, nous cherchions à acquérir une indépendance qu’on nous accordait au compte-gouttes. Nous voulions que ça aille vite : s’aimer vite, changer vite, vieillir vite... Ça dénote surtout une forte pulsion de vie, pas toujours bien canalisée, mais extrêmement puissante. À l’adolescence, on veut vivre à fond, mais on ne se sait pas toujours comment.

Consultez la suite de l'entretien...

Vidéos

  • Impatience

crédits

  • Avec Philippe Racine, Sara Simard et trois adolescents de la région

Scénographie : Romain Fabre
Lumière : Nancy Bussière
Assistance à la conception lumière : Cédric Delorme-Bouchard

Production : L’eau du bain
Collaboration : Usine C  

Menu