Cher Tchekhov

Le tout dernier Michel Tremblay

Cher Tchekhov © Illustration Pony
Cher Tchekhov © Jean-François Gratton
Cher Tchekhov © Yves Renaud
Cher Tchekhov © Yves Renaud
Cher Tchekhov © Yves Renaud
Cher Tchekhov © Yves Renaud
Cher Tchekhov © Yves Renaud
  • Événement en personne

  • Français
  • 14 ans et plus

  • Durée 1 heure  et  45 minutes.
Performances Heure de début Langue Disponibilité
vendredi 18 novembre 2022 13 h 00 Français Épuisé

“Des Trois sœurs aux Belles-sœurs”

Ce spectacle est présenté sous réserve d'un nombre minimal d'inscriptions.

C’est l’automne, mais il fait doux. Une table a été dressée dehors. La dinde rôtit au four. Tout est prêt pour un souper de famille. Sauf que le dramaturge veut retravailler sa pièce. La commenter et la réécrire en direct, pendant qu’une fratrie d’actrices, leur frère auteur et un critique se donnent la réplique. 

Toi qui as vu toutes les pièces de Michel Tremblay. Qui as été ému·e parce qu’elles te parlaient d’un Québec que tu connais. Toi qui as vu Les belles-sœurs ou chanté avec elles, qui as lu les Chroniques du Plateau-Mont-Royal. Toi qui ne connais Michel Tremblay que de nom. Tu as sûrement croisé sans le savoir plusieurs de ses personnages. 

Dans Cher Tchekhov, Tremblay se (re)penche sur un vieux manuscrit laissé en plan. Un hommage à l’auteur de La cerisaie et de La mouette, qui l’incite à ralentir ses dialogues et à introduire « des personnages secondaires qui n’ont pas grand-chose à faire, mais qui sont tout de même intéressants », dixit l’auteur.

Est-ce que la pièce sera jouable? La question l’obsède. Ou plutôt obsède Jean-Marc, le narrateur et alter ego de Tremblay. Tremblay qu’on retrouve aussi un peu dans Benoît, le personnage du frère auteur. Celui qui règle ses comptes avec un jeune critique parfaitement détestable, la flamme du moment de sa sœur, la Grande Actrice. Celle qui s’est offert un lifting théâtral avec un metteur en scène millénial à la mode en écorchant Tchekhov et la mémoire de sa mère au passage. 

Oui, Michel Tremblay est en totale maîtrise de son art. Oui, Serge Denoncourt s’entoure d’une distribution éclatante pour monter ce « miroir sur le théâtre », « miroir tchekhovien de ce que nous sommes ». Tu as déjà envie d’y être, n’est-ce pas? 

  • Texte Michel Tremblay
  • Mise en scène Serge Denoncourt
  • Avec Mikhail  Ahooja, Anne-Marie  Cadieux, Henri  Chassé, Maude  Guérin, Patrick  Hivon, François L'Écuyer, Gilles  Renaud et Isabelle  Vincent
  • Assistance à la mise en scène Marie-Christine Martel
  • Scénographie Guillaume Lord
  • Lumière Martin Labrecque
  • Musique originale Laurier Rajotte
  • Costumes Sylvain Genois
  • Maquillages Amélie Bruneau-Longpré
  • Accessoires Julie Measroch
  • Régie Andrée-Anne Garneau
  • Production Théâtre du Nouveau Monde

Inscrivez-vous à l’infolettre pour recevoir les nouvelles de nos programmes pour la classe et la maison

N’oubliez pas de remplir cette section
N’oubliez pas de remplir cette section
Veuillez indiquer une adresse courriel valide

La Médiation culturelle est rendue possible grâce aux généreuses contributions de particuliers et d’organisations de partout au pays. Le programme Vive la musique est rendu possible grâce au soutien de la Fondation Azrieli, partenaire national, ainsi que de la Fondation de la famille Slaight et du Groupe Banque TD, souscripteurs majeurs. Merci également à Grant et Alice Burton, à Canada Vie, à un fonds orienté par le donateur à la Fondation communautaire d’Ottawa, aux Amis de l’Orchestre du CNA, aux donatrices et donateurs du Fonds de l’Avenir de la Fondation du CNA, au Fonds Janice et Earle O’Born pour l’excellence artistique, ainsi qu’aux donatrices, donateurs et commanditaires de la Fiducie nationale pour la jeunesse et l’éducation du CNA, principale source de financement des programmes jeunesse et activités éducatives du Centre national des Arts.

Menu