Événements et spectacles en direct au CNA – mise à jour de septembre 2020.

Les mordus du CNA : Andrea Mills et Michael Nagy

Andrea Mills et Michael Nagy au gala du CNA en 2015.

C’est d’abord Andrea qui est tombée amoureuse du CNA. En 1988, avant de rencontrer son mari Michael, Andrea assistait régulièrement aux représentations du Théâtre anglais du CNA avec une amie à qui les parents avaient remis leur abonnement avant de passer l’hiver dans le Sud.

Andrea aimait tellement le théâtre qu’elle s’est procuré son propre abonnement. Sa passion pour le CNA était bien établie au moment de rencontrer Michael. Leur lien avec le CNA a rapidement fleuri, à l’instar de leur amour.

En plus du Théâtre anglais, le couple est abonné à la Danse et assiste à tout un éventail de spectacles de l’Orchestre, du Théâtre autochtone et de Musique populaire et variétés. En 2008, c’est l’invité spécial Tony Bennett qui les a attirés à leur premier Gala du CNA. Ils ont pris place au balcon pour cette première participation, mais lorsque ce fut le tour de Paul Anka d’être la tête d’affiche en 2013, Andrea et Michael étaient aux premières loges.

La prestation de Paul Anka en est une qui est restée gravée dans leur mémoire. Selon Andrea : « Il était très charmant. Il prenait des égoportraits, et a chanté une demi-heure de plus que prévu. D’où nous étions assis, nous pouvions sentir le repas d’après-spectacle qui était prêt à être servi! »

Andrea et Michael aiment tellement les arts de la scène qu’ils achètent souvent des billets supplémentaires afin d’initier leurs amis à la magie de la musique, du théâtre et de la danse.

« Au cours de la dernière décennie, nous avons partagé notre amour des arts de la scène avec d’autres pour qui ce genre de divertissement ne leur serait pas venu à l’esprit, » affirme Andrea. « Nous avons emmené une vaste gamme d’amis de tous âges au CNA, ajoute Michael. C’est toujours amusant d’observer leurs réactions aux spectacles. »

Andrea et Michael entretiennent un lien avec le CNA qui va bien au-delà d’une simple présence aux spectacles. Ils donnent mensuellement à la Fondation du CNA depuis 2002, et se portent bénévoles au Salon Ruddy, le salon des donateurs de la Fondation du CNA, depuis trois ans.

Comme le CNA joue un si grand rôle dans leur vie, Andrea et Michael attendent avec impatience l’heure de la réouverture. D’ici là, ils écoutent en boucle leurs artistes préférés, dont plusieurs qu’ils ont pu voir sur scène au CNA. « Ça nous rappelle de merveilleux moments passés au CNA », dit Michael.

Une fois le CNA rouvert, ce couple éclectique a surtout hâte d’assister à un spectacle de danse. « Après cette période “tranquille”, un spectacle de danse en direct viendra injecter une bonne dose d’énergie, ajoute Michael. L’expérience de voir l’action se dérouler sur scène, avec un public, sera magistrale. »

Faites partie des plus de 6500 champions de la diffusion, de la création et de la transmission des savoirs qui ont choisi d’appuyer les artistes, les enseignants et les élèves du pays par l’entremise de la Fondation du CNA.


Menu