Nouveau-Brunswick : Hommage musical à la diversité

« Je suis sincèrement reconnaissante d’avoir pu participer à ce projet qui célèbre la culture autochtone et la diversité.» Deantha Edmunds-Ramsay, soprano inuite © Lynette Mason, Mason Photography

Le jour de l’atelier, les jeunes musiciens de l’orchestre à cordes de niveau supérieur étaient d’abord quelque peu déroutés.

Le compositeur Andrew Miller avait demandé à ces étudiants on ne peut plus sérieux de mettre leur lutrin de côté et d’improviser à l’aide de différentes techniques. « Andrew voulait qu’ils se détendent et s’ouvrent à de nouvelles façons d’exprimer leur créativité sur leur instrument », explique Jennifer Grant, directrice générale de Symphonie Nouveau-Brunswick. 

Ouvrir les jeunes esprits était le but de ce projet qui se voulait un hommage à la diversité et portait sur les possibilités d’échanges interculturels dans l’enseignement et la pratique de la musique. Administré par Symphonie Nouveau-Brunswick en partenariat avec le programme Vive la musique du CNA, le projet comportait un atelier suivi d’un concert pour le Saint John and Area School String Program.

Dans le cadre de l’atelier, Sheila Croteau, artiste, éducatrice et aînée de Saint John, a fait découvrir aux élèves les tambours rituels autochtones. « Sheila a expliqué l’importance des tambours dans la culture autochtone et les élèves étaient fascinés. Ils en ont ensuite fait leur propre interprétation en tambourinant sur leurs instruments », relate Jennifer. 

Également au cœur du projet, la soprano inuite Deantha Edmunds-Ramsay a interprété sa chanson originale et en a expliqué le sens, en plus d’évoquer sa culture. 

« Les élèves étaient attentifs et respectueux, et j’ai été impressionnée par leur niveau de jeu et leur qualité artistique, souligne Deantha. Leur prestation a été impeccable. Ils se sont plongés dans la partition et lui ont donné vie. »

Deantha estime que ce projet a donné aux élèves « un aperçu d’une "nouvelle" culture vieille de plusieurs millénaires ». Jennifer abonde dans le même sens. « Le projet a permis aux élèves de mieux connaître la culture inuite, affirme-t-elle. On ne soulignera jamais assez l’importance d’intégrer les cultures pour les jeunes. Célébrer notre diversité est au cœur de notre identité canadienne. »

La Fondation du Centre national des Arts récolte des fonds en appui aux activités du Centre national des Arts liées à la diffusion, à la création et à la transmission des savoirs à travers le Canada.


Menu