Événements et spectacles en direct au CNA – mise à jour d'octobre 2020.

Fortier Danse-Création

Solo 70

J’ai l’immense privilège de vous entraîner dans un univers animé par des danseurs brillants et novateurs qui s’inspirent de sources variées et œuvrent dans toute une gamme de styles différents. J’ai à cœur de présenter à Ottawa les meilleures compagnies de danse du monde et j’espère que vous me suivrez tout au long de cette incursion extraordinaire au cœur de la vie en mouvement!

Paul-André Fortier repousse les limites de l’art chorégraphique depuis le début de sa longue et influente carrière. En collaboration avec des visualistes, des artistes de théâtre, des compositeurs et d’autres artistes de danse, il captive et fait réfléchir ses auditoires depuis 40 ans. Dans sa dernière œuvre, Solo 70, son désir d’enflammer le cœur et l’imagination se révèle aussi vif que jamais. 

Quelques faits intéressants : 

Paul-André a amorcé sa carrière dans les années 1970 au sein du Groupe Nouvelle Aire, où il a interprété les premières œuvres d’Édouard Lock et de Daniel Léveillé.

Son Solo 30x30, qu’il interprétait à l’extérieur, beau temps mauvais temps, a été présenté dans 15 villes du monde.

Il a reçu de nombreuses distinctions, dont le Prix de la réalisation artistique (2012) remis par le gouverneur général du Canada.

À ce qu’il paraît, il est aussi très doué pour la cuisine!

Mot de Paul-André Fortier, O.C., O.Q.

C’est sans retenue que je me suis fait plaisir avec cet ultime solo en m’entourant d’artistes et de collaborateurs dont j’admire profondément le travail. Nous avons mis deux ans à construire ce spectacle, deux années lumineuses de recherche, de travail, de dialogue et d’échanges. Au fil d’arrivée, nous avons pris la mesure de la richesse de ce que nous nous étions apporté les uns aux autres. Nos rapports ont été somptueux et on en retrouve le tissu en filigrane dans l’œuvre proposée.

J’avais un grand désir de guitare électrique; Jackie Gallant a su combler admirablement mon souhait et je lui en suis très reconnaissant. N’étant pas comédien moi-même, j’ai choisi Étienne Pilon pour dire ce que je ne pouvais pas dire. Son immense talent, sa justesse et sa générosité me confondent. Et pour la première fois en 40 ans de carrière, j’ai créé un spectacle en tandem avec un autre créateur. Étienne Lepage, auteur dramatique, a écrit les textes et il s’est vite imposé comme coauteur du spectacle. Le risque et l’aventure en valaient la peine. La présence de l’artiste Marc Séguin à la scénographie m’a rassuré et inspiré pendant tout ce parcours. Jock Munro, Denis Lavoie, Ginelle Chagnon, Karyne Doucet-Larouche et Jean-François Gagnon, collaborateurs de longue date, se sont montrés de parfaits complices une fois de plus.

Cette œuvre vient clore un chapitre important de ma vie : ma compagnie, Fortier Danse-Création, fermera ses portes fin décembre 2018, après 40 années excitantes de création et de diffusion. Merci à tous mes collaborateurs et au public qui a suivi mon parcours.

Solo 70

« Voici un homme qui a dansé, et qui danse toujours. Un corps qui a vécu et qui persiste, une esthétique formelle, une aura presque mythologique, une expérience qu’on ne saurait lui enlever sans lui arracher la peau.

Il demande à des plus jeunes d’entrer dans son monde. Un auteur, un acteur, une guitariste punk, et d’autres encore. Il leur demande de l’accompagner, de le nourrir, mais  aussi de le mettre au défi, de le pousser dans l’inconnu, et peut-être même pire.

Parce que le monde change. Et lui comme le reste. Ses styles, ses goûts, mais aussi ses questions, ses préoccupations. Et pour répondre, il faut parler, bouger, chanter, se débattre, suer. Danser, évidemment. Encore danser. Toujours déjà. Comme si c’était la première fois. Comme si c’était la dernière fois.

Leur rencontre laisse présager des heurts troublants, mais aussi d’étonnants points de contact. Un clash de conventions et de langages à la recherche d’un but commun.

Ne cherchez ici ni rétrospective, ni exégèse. Seul un désir increvable que la création et ses conventions bougent comme le temps, qu’elles ne laissent derrière elles que le présent qui brûle. »


Fortier Danse-Création

Fortier Danse-Création est une compagnie de danse fondée en 1981, dont le mandat est de soutenir la création, la production et la diffusion des œuvres de Paul-André Fortier. Par ses qualités de créateur, d’interprète et de pédagogue, Paul-André Fortier est considéré comme l’un des chefs de file de la danse contemporaine canadienne et québécoise. Son œuvre, marquée par le renouvellement et le désir de dépassement, comprend tant des solos, des pièces de groupes que des propositions in situ. Son travail, reconnu à l’international, a été présenté dans une dizaine de pays. 

En 2010, Paul-André Fortier a été nommé Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par la France et a reçu, en 2012, le prix du Gouverneur général pour l’ensemble de sa carrière, ainsi qu’une nomination au sein de l’Ordre du Canada. Il est devenu membre en 2018 de l’Ordre national du Québec.


Menu