50% de rabais sur les abonnements - 2 jours seulement - Ne manquez pas ça! (Compte à rebours :
)

Company Wang Ramirez

Borderline

C’est pour moi un privilège d’accueillir à Ottawa des artistes talentueux et inventifs du monde de la danse qui s’inspirent de sources variées et embrassent toute une gamme de styles différents. Nous sommes constamment à l’affût des compagnies les plus brillantes et innovantes pour les présenter à notre public si réceptif et enthousiaste. Nous vous invitons à explorer l’inconnu et le familier dans ce voyage extraordinaire au coeur de la vie en mouvement!

Honji Wang et Sébastien Ramirez n’ont peur de rien : aucun défi ne semble insurmontable à leurs yeux et ils n’hésitent pas à aborder des thèmes audacieux et saisissants à travers de multiples formes de danse. Et ils sont partout à la fois! Ils font des créations en France et en Allemagne et des tournées internationales tout en collaborant avec une myriade d’artistes du monde entier. Rien n’arrête ces talents habiles et ambitieux, et nous sommes ravis de les accueillir à nouveau au CNA. 

Bon spectacle!
 

QUELQUES FAITS INTÉRESSANTS : 

Pour l’utilisation du gréage comme élément du spectacle, Sébastien a tiré son inspiration de ses amis qui travaillent comme cascadeurs dans l’industrie au cinéma.

Sébastien et Honji sont tous deux polyglottes. Ensemble, ils peuvent s’exprimer dans cinq langues (français, anglais, allemand, espagnol
et coréen).


Company Wang Ramirez

Depuis la création de la Compagnie Wang Ramirez, Honji Wang et Sébastien Ramirez ont produit et chorégraphié des pièces de danse-théâtre primées (New York Bessie Award, nomination pour le programme de mentorat artistique de Rolex).

Appréciée d'un public international, la compagnie reçoit le soutien d’importants coproducteurs et est invitée dans des théâtres et festivals de renom tels le Théâtre de la Ville, La Villette et le Théâtre National de Chaillot (Paris), ainsi que Sadler’s Wells (Londres), Apollo Theater (New York) et Mercat de les Flors (Barcelone), entre autres.

Wang et Ramirez ont également développé un spectacle de danse conceptuelle pour la cérémonie d’ouverture de l’espace des arts MADE à Berlin. 

En 2015, ils ont chorégraphié le spectacle de la tournée Rebel Heart Tour de Madonna.

En 2016, Sadler’s Wells fait appel à eux pour chorégraphier un spectacle inspiré de  l’album Dystopian Dream de Nitin Sawhney.

Wang Ramirez ne cesse d’approfondir sa quête d’un langage chorégraphique nouveau. Ses moyens d’expression s’appuient sur une virtuosité technique, mise au service de la poésie, de l’humour
du questionnement sur la vie humaine. 

Actuellement, le duo recherche des collaborations artistiques fortes avec des artistes d’horizons et domaines variés. 

Borderline

Borderline marque un tournant dans les recherches et l’écriture de Sébastien Ramirez et Honji Wang. La danse s’élargit dans un dialogue avec la technique et l’art du gréage, alors que la réflexion sur les relations humaines inclut désormais la réalité du vivre-ensemble dans nos démocraties. Les frontières sociétales sont évoquées à la fois par le jeu des forces physiques sur le plateau et par des témoignages – recueillis par les danseurs auprès de leurs proches ou encore issus des médias – diffusés en voix hors champs. 

Le gréage permet d’approcher l’apesanteur pour créer une poétique intemporelle. Dans l’interaction avec le gréeur, le corps devient l’objet d’un jeu autour du poids, de l’équilibre et de la liberté. Attachés à des câbles, les cinq danseurs révèlent et transposent le désir de liberté inhérent à toute danse, et en particulier au hip-hop. Fort de cette expérience de lévitation, le hip-hop découvre de nouvelles manières de déjouer la gravité dans la virtuosité des pas de danse. 

La gestuelle et les costumes créent des images qui renvoient aux traditions grecques et coréennes, autant qu’à l’animalité, à nos désirs et angoisses. Entre la promesse de liberté et la violence retenant les corps au sol, s’ouvre un espace qui permet l’invention d’une gestuelle nouvelle. D’une grande fluidité, elle arbore des accents d’acrobatie, de poésie visuelle et d’univers urbain. Elle se prolonge au sol où les borderlines gravitationnels basculent à l’horizontale, dans une scénographie mobile qui ne cesse d’évoluer au cours du spectacle. 


Menu