Tous les spectacles et événements sont annulés jusqu’au lundi 27 avril 2020

Une vie pour deux (La chair et autres fragments de l’amour)

Cet événement est passé

Evelyne de la Chenelière a voulu parler avec Marie Cardinal, entrer en dialogue avec son œuvre, sa pensée. Ainsi l’auteure s’est-elle engagée dans la littérature d’une autre pour en révéler la force, mais aussi pour déstabiliser sa propre écriture. Roman de l’intime, Une vie pour deux sert de matrice au remarquable travail de réécriture d’Evelyne. Son texte, traversé de motifs et de variations, remet en jeu les personnages de Simone et de Jean. Inspiré du couple mythique que formaient l’écrivaine avec Jean-Pierre Ronfard, celui-ci voit se creuser l’abîme qui les menaçait. Un corps de femme découvert sur la grève s’insinue entre eux, et entaille un à un les sujets de l’amour, de la jalousie, du vieillissement. Une brèche ouverte qui fait jaillir une parole pénétrante et sensible sur le couple, la famille et le féminin.

Ce spectacle scelle la rencontre de trois femmes artistes : Evelyne et Marie, puis Alice Ronfard, la fille de l’auteure des Mots pour le dire, qui signe ici la mise en scène. Ensemble, elles regardent le monde.

EXTRAITS CRITIQUES

Excellents interprètes. Le verbe tranchant, la voix profonde, Violette Chauveau fait éclater la personnalité forte et terriblement vivante de cette femme passionnée, jalouse, entière. La comédienne donne un souffle bouleversant au monologue final.

Marie Labrecque, Le Devoir

 

Une heure vingt de vérité. Les rôles [sont] défendus avec beaucoup de justesse et d'intensité par Jean-François Casabonne et Violette Chauveau. Une pièce à voir.

Jean Siag, La Presse

 

Bien dirigés par Alice Ronfard, les comédiens offrent une performance remarquable qui touchera tout spectateur qui s’est déjà frotté à la vie de couple… La dernière scène est si troublante qu’il ne faut surtout pas en parler. Elle est à recevoir dans le plexus.

Louise Vigeant, Revue JEU

Durée approximative de 1 heure 20 minutes sans entracte.

video: Pourquoi ?
Pourquoi ?
video:
Menu