Perturbations à la circulation - Fête du Canada
Portrait de Josée Bourgeois | David Leyes
Interprète

Josée Bourgeois

Ottawa · Ontario

Née à Ottawa, Josée Bourgeois est une Algonquine de la Première Nation de Pikwàkanagàn (Ontario). Interprète, comédienne et mannequin accomplie, elle a d’abord été formée comme gymnaste et danseuse contemporaine. À l’âge de 16 ans, elle s’est jointe à l’agence de mannequins internationale Ford, et a commencé un long parcours parmi les rares mannequins de haute couture des Premières Nations au Canada. C’est durant son adolescence qu’elle a découvert son héritage algonquin paternel : durant la rafle des années 1960, son père a été placé dans une famille irlandaise tandis que sa grand-mère a survécu à un pensionnat indien de la vallée de l’Outaouais. À 23 ans, Bourgeois a pris l’engagement de mieux connaître sa culture d’origine. Grâce aux talents de communication développés en danse contemporaine, elle est devenue interprète de danses de pow-wow de manière autodidacte et s’est spécialisée dans la danse du châle d’apparat.

Au cours des douze dernières années, Bourgeois a sillonné les sentiers de pow-wow de l’Est du Canada à titre d’interprète de la danse du châle d’apparat et de la danse des clochettes : avec son fils Little Thunder, elle a ainsi tissé des liens avec le territoire ancestral des Algonquins et eu un impact positif sur ses habitants par l’entremise de la danse et de collaborations avec les DJ Shub, Classic Roots et Rise Ashen. Elle a en outre étudié auprès de Victoria Hunt, artiste autochtone multidisciplinaire de l’Australie, et au Centre des arts de Banff; elle s’est produite dans le Wild West Show de Gabriel Dumont du Centre national des Arts et avec Kina Nimiwag (troupe de danse de pow-wow contemporaine) en première d’un spectacle des Backstreet Boys au Bluesfest d’Ottawa en 2019. Leader généreuse qui œuvre en vue du changement, elle met ses talents d’interprétation au service d’établissements et d’organisations qui promeuvent la guérison. Elle s’engage à se réapproprier son espace comme artiste algonquine, tant sur l’île de la Tortue que partout dans le monde.

Dans le cadre de sa résidence artistique auprès de Danse CNA, Josée Bourgeois œuvrera à la réalisation de sa première production de taille moyenne, intitulée The Sickness.

Articles et critiques

Menu