|
Compositrice canadienne

Alexina Louie

Née à Vancouver, 30 juillet 1949

Vit actuellement à Toronto

La musique d’Alexina Louie porte une empreinte toute personnelle, mélange singulier de sa culture chinoise, d’une palette instrumentale exotique, d’éléments de musique occidentale traditionnelle et non traditionnelle, d’images poétiques, d’impressions de la nature, d’études historiques et d’une fascination pour les phénomènes célestes.

Née à Vancouver de parents chinois, elle a reçu sa formation en musique à l’Université de la Colombie-Britannique et à l’Université de la Californie à San Diego, où elle a obtenu une maîtrise en composition en 1974. Prolongeant son séjour en Californie jusqu’à la fin des années 1970, elle y a enseigné la théorie, le piano et la composition électroacoustique avant de revenir au Canada et de s’établir à Toronto, où elle vit depuis 1980.

En septembre 2005, elle a reçu le titre d’Officier de l’Ordre du Canada et a été admise, l’automne suivant, dans les rangs de la Société royale du Canada. En 2002, Mme Louie figurait parmi les trois compositeurs lauréats – avec Gary Kulesha et Denys Bouliane – couronnés d’un prix de 75 000 $ chacun par le Centre national des Arts.

De 2002 à 2005, elle a écrit trois oeuvres pour l’Orchestre du CNA et collaboré étroitement avec l’ensemble dans le cadre de plusieurs programmes d’éducation et de rayonnement. Elle a d’abord composé le Quatuor à cordes no 2 , suivi d’une orchestration de Bringing The Tiger Down From The Mountain II (2004), oeuvre écrite à l’origine pour violoncelle et piano comme morceau de concours pour l’édition 1991 du Concours de musique du Canada.

Voici ce qu’en dit la compositrice : « Au cours de l’été 2003, la violoncelle solo de l’Orchestre du CNA, Amanda Forsyth, a magnifiquement exécuté cette pièce au prestigieux Festival de musique de chambre Santa Fe. C’est cette interprétation et l’enthousiasme débordant de l’auditoire qui ont incité Mme Forsyth et le directeur musical Pinchas Zukerman à placer commande d’une orchestration spéciale de la pièce, dont le titre dérive d’un mouvement de tai-chi (art martial chinois)… La pièce a une caractéristique particulière, en ce qu’elle contient des sections senza misura (sans barres de mesure), ce qui permet au violoncelliste de décider de la forme des phrases musicales en les étirant ou en les comprimant à sa guise. »

Bringing The Tiger Down From The Mountain II

En 2004, Alexina Louie a orchestré Bringing The Tiger Down From The Mountain pour l’Orchestre du CNA (d’où l’ajout du II), qui en a donné la première interprétation sous la direction de Pinchas Zukerman, avec Amanda Forsyth comme soliste. L’ensemble a joué l’oeuvre dans le cadre de sa Tournée dans l’Ouest canadien en 2004, pour souligner le 40e anniversaire du CNA (avec une chorégraphie créée pour l’occasion) en 2009 et, cette même année, lors des célébrations du 50e anniversaire du Centre de musique canadienne, toujours avec maestro Zukerman au podium et Mme Forsyth au violoncelle.

Menu