Développement durable au CNA

La ministre de l’Environnement et du Changement climatique de l’époque, Catherine McKenna, et Christopher Deacon, Président et directeur général du Centre national des Arts, dévoilent le programme de compost du CNA le 9 mai 2019. © Fred Cattroll
La ministre de l’Environnement et du Changement climatique de l’époque, Catherine McKenna, et Christopher Deacon, Président et directeur général du Centre national des Arts, dévoilent le programme de compost du CNA le 9 mai 2019. © Fred Cattroll

Le NAC est l’un des plus grands centres des arts de la scène en Amérique du Nord, qui accueille plus d’un million de visiteurs et 1400 spectacles et événements chaque année. Nous sommes engagés à réduire notre empreinte écologique et à jouer un rôle positif au sein de notre communauté.

Voici quelques-unes des initiatives menées par le CNA pour contribuer à une planète plus verte :

  • Réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 12,5 % entre 2017-2018 et 2018-2019 grâce à des gains d’efficacité de gestion énergétique. L’objectif est de réduire davantage les émissions par plus de 1 200 tonnes de CO2 en 2019-2020, ce qui représente une réduction de 17 % par rapport à l’année précédente.
  • Utiliser des contenants pour boissons et aliments à base de plantes, évitant ainsi à 500 000 contenants de se retrouver au dépotoir chaque année. Les contenants (verres de vin et de bière, tasses de café, assiettes, ustensiles, pailles et contenants pour emporter) sont transformés – grâce à un processus développé avec l’aide de partenaires publics et privés – en riche compost réintroduit dans les jardins de fines herbes sur le toit du CNA.
  • Utiliser le miel des ruches situées dans les jardins de fines herbes sur le toit pour fournir des ingrédients frais à l’équipe culinaire du CNA.
  • Introduire un programme de recyclage d’ampoules électriques. En 2018, 1645 ampoules ont été recyclées, ce qui a permis de détourner les matériaux suivants des dépotoirs : 224,6 kg de verre, 27 kg de plastique, 9,72 kg de métaux, ainsi que de plus petits montants de phosphore, de porcelaine et de mercure;
  • Mettre à jour 75 % de l’éclairage du Centre pour utiliser des technologies de pointe, telles les DEL.
  • Utiliser l’air extérieur pour refroidir l’édifice plutôt que de continuellement opérer les systèmes de ventilation, assurant un rendement saisonnier optimal;   
  • Remplacer les portes extérieures par des portes à haut rendement énergétique, diminuant ainsi les besoins de chauffage et de climatisation et éliminant l’accumulation de glace sur les portes pendant l’hiver;
  • Installer des mécanismes d’entraînement à fréquence variable sur les moteurs des ventilateurs à travers l’édifice pour assurer qu’elles opèrent le plus efficacement possible en fonction des besoins de circulation d’air. Par exemple, les ventilateurs d’extraction du garage ne doivent opérer à plein rendement que lorsque plusieurs véhicules attendent pour quitter les lieux après un spectacle. Les ventilateurs s’éteindront automatiquement, ou opéreront au plus bas réglage, dans d’autres situations.
  • L’initiative de recherche sur deux ans du Théâtre anglais du CNA, Le Cycle : Refondre le théâtre canadien et les procédés qui le façonnent, plonge au cœur des faits concernant les changements climatiques et comment les arts de la scène peuvent y répondre. Le projet a été lancé en avril 2019 à Banff, et se terminera en juin 2020. Dans une grande aventure de réductions d’émissions et de nouvelles pratiques, huit espaces de création (six centres canadiens et deux espaces internationaux) seront les hôtes de rencontres créatives entre artistes, scientifiques, étudiants et dirigeants de toute sorte. Avec le Cycle, le CNA cherche à examiner comment les artistes et organismes artistiques peuvent revoir leurs pratiques et leur programmation pour développer des œuvres qui véhiculent des valeurs de développement durable et investissent dans l’avenir de notre planète.  

Menu