De la joie de Noël à revendre

Voici le grand Frank O’Leary, l’instigateur du « grand petit-déjeuner » Frank O’Leary. Le voilà assoupi Coin du Père Noël. Aurait-il mangé trop de crêpes?
Une des livraisons de la nourriture et des cadeaux

À ce temps-ci de l’année, alors que beaucoup sont occupés à naviguer les foules dans les magasins, ajoutant la touche finale aux préparatifs des Fêtes, il est facile d’oublier qu’il y en a parmi nous qui ne pourront célébrer Noël comme ils l’auraient souhaité. Soucieux de venir en aide aux familles défavorisées à l’approche des Fêtes, les employés du CNA Maggie Barbosa, Luc Lemieux et Diane Meunier tiennent les rênes de la Campagne de bienfaisance de Noël – campagne orchestrée au CNA depuis les années 1970. Des ventes aux enchères aux tirages 50/50 en passant par des ventes de pâtisseries, ils se sont affairés tout l’automne à l’organisation de nombreuses activités de collecte de fonds.

La campagne bat son plein à la mi-décembre à l’occasion du festin de crêpes Frank O’Leary et de la vente-trottoir tenus dans le Foyer joliment décoré du CNA (certaines années, nous avons même droit à une tombée de neige fraîche pour entrer dans l’esprit des Fêtes). Le président et chef de la direction Peter Herrndorf et les membres de la haute direction enfilent une toque et servent le petit-déjeuner aux membres du personnel, alors qu’un chœur improvisé formé d’employés entonne des chants de Noël. Le ventre bien plein de bacon et de crêpes, les joyeux convives parcourent les rangées de livres usagés et de parfaites surprises pour les bas de Noël – une belle tradition des Fêtes au CNA.

Cette année, la Campagne de bienfaisance de Noël du CNA a permis d’amasser suffisamment de fonds pour offrir de la nourriture et des cadeaux à 12 familles. J’ai eu la chance de prendre part à une des livraisons et j’ai moi-même eu droit à un magnifique cadeau de Noël lorsque la mère de la famille m’a serrée dans ses bras.


Menu