Aujourd'hui à 10 h, suivez en direct la séance matinale pour The Republic of Inclusion

À propos de la Scène

Le Centre national des Arts a pour mission d’être un centre des arts véritablement « national », et c’est dans cette perspective qu’il produit une série de festivals biennaux conçus pour mettre en relief les talents artistiques et la culture des différentes régions du Canada.

Le succès immédiat et retentissant du premier de ces festivals, la Scène atlantique, en 2003, a montré l’importance de cette formule novatrice de festival pluridisciplinaire. Des interprètes comme Natalie MacMaster, l’humoriste Rick Mercer, Buck 65 et Marie-Jo Thério, de même que la cantatrice Measha Brueggergosman et l’artiste visuel Christopher Pratt étaient au nombre des 500 artistes et plus qui ont pris part aux 85 activités de la Scène atlantique.

Deux ans plus tard, c’était le tour de l’Alberta. Plus de 600 artistes ont pris part aux 95 activités de la Scène albertaine entre le 28 avril et le 10 mai 2005, ce qui constituait la plus vaste célébration de la culture de l’Alberta jamais tenue à l’intérieur ou à l’extérieur de la province. L’Orchestre symphonique d’Edmonton, l’Alberta Ballet, la pianiste Katherine Chi, le guitariste de blues Amos Garrett, l’interprète de country Terri Clark, le jazzman P. J. Perry et The Corb Lund Band figuraient parmi les grands noms du festival.

En 2007, la Scène Québec a réuni plus de 700 artistes de toutes les disciplines, proposant notamment un passionnant mélange d’œuvres nouvelles, dont certaines étaient coproduites par le festival : Un peu de tendresse bordel de merde! du chorégraphe Dave StPierre, Norman, documentaire produit par 4D art, Les Entrailles de Claude Gauvreau, pièce produite par le Théâtre La Catapulte, l’expérience de théâtre nomade Bienvenue à… (une ville dont vous êtes le touriste) d’Olivier Choinière, et Rendre réel, une importante exposition d’arts visuels et médiatiques réalisée sur commande, qui s’intéressait au rapport que l’artiste entretient avec le réel.

La Scène Colombie-Britannique s’est déroulé du 21 avril au 3 mai 2009. Quelque 600 artistes britanno-colombiens ont afflué dans la région de la capitale nationale. Parmi les principaux événements, notons le spectacle de Diana Krall, le concert de l’Orchestre symphonique de Vancouver, qui n’était pas venu à Ottawa depuis 1976, The Ecstasy of Rita Joe, pièce marquante de George Ryga, BIOBOXES de Theatre Replacement, la première mondiale de Dark Matters, nouvelle œuvre de Crystal Pite, et le spectacle tant attendu de la formation vancouvéroise de rock indie Black Mountain. Le volet d’arts visuels et médiatiques du festival était particulièrement riche : près de 70 artistes ont pris part à 16 expositions tenues dans des galeries d’art d’Ottawa et de Gatineau.

La Scène du Nord a eu lieu du 25 avril au 4 mai 2013.  Pendant dix jours, 355 artistes établis et émergents du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut, du Nunavik et du Nunatsiavut ont attiré des foules records dans le cadre d’expositions et de prestations, dont celles de Tanya Tagaq, Leela Gilday et Susan Aglukark; la première mondiale d’une saisissante installation cinématographique du Yukonais Charles Stankievech; les débuts d’une nouvelle version de Tulugak : Inuit Raven Stories avec des artistes inuits du Nunavut, du Nunavik et du Groenland; et 18 expositions d’arts visuels et médiatiques mettant en relief les œuvres de plus de 150 artistes.

La plus récente édition du festival, la Scène Ontario, célébrait les œuvres de plus de 600 artistes dans le cadre de 90 événements présentés du 29 avril au 10 mai 2015. Un nouveau projet de l’Art of Time Ensemble et la première mondiale du Chant du siècle du Volcano Theatre ont marqué l’ouverture du festival. L’installation visuelle et acoustique Declaration d’Article 11, un après-midi de hip-hop organisé par le Manifesto Festival of Community and Culture et la première du Projet LabGestes 15 du Théâtre du Trillium étaient aussi au programme. Côté musique, la Scène proposait notamment une édition spéciale de la Toronto Blues Society, Revue blues au féminin, un hommage à Glenn Gould mettant en vedette le pianiste Stewart Goodyear, ainsi que des prestations de l’Orchestre symphonique de Kitchener-Waterloo, Daniel Lanois, Molly Johnson, Ron Sexsmith, Jesse Cook, Quique Escamilla, Cold Specks, et bien d’autres.

Pour mettre sur pied de tels festivals, le Centre national des Arts collabore avec plus de 70 partenaires, dont des organismes et des entreprises provenant des secteurs public et privé et des milieux artistiques, ainsi que des particuliers. Une ample couverture médiatique, aussi bien dans la presse écrite que dans les médias électroniques, fait connaître les festivals « Scène » et leurs artistes partout au pays. Jusqu’ici, les Scènes ont généré près de 1,000 articles dans la presse écrite et plus de 100 heures de temps d’antenne à la radio et à la télévision, donnant ainsi une grande visibilité à des artistes de partout au Canada.

Élément clé de chacune des Scènes, le programme des diffuseurs permet aux artistes de progresser dans leur carrière en prenant la scène devant de grands diffuseurs de partout au Canada et du monde entier, et en allant à leur rencontre. Depuis sa création, le programme a vu plus de 500 diffuseurs de 28 pays converger vers Ottawa-Gatineau pour assister aux prestations et aux expositions du festival. Quantité d’artistes et d’organisations ont ainsi pu aligner de nouveaux engagements et des tournées dans des salles de spectacle ou des festivals prestigieux comme résultat direct de leur participation à la Scène.

La série culminera en 2017 – année du 150e anniversaire du Canada – avec la Scène Canada, hommage grandiose à nos artistes les plus captivants, qui donnera lieu à de nouvelles commandes et à des partenariats avec des organisations artistiques de tout le pays.

Menu