LE RAPPORT ANNUEL LE NOUVEAU CNA CÉLÈBRE TOUTE UNE ANNÉE DE RENOUVEAU AU CENTRE NATIONAL DES ARTS

Le CNA publie son tout premier rapport annuel numérique

OTTAWA (Canada) – Le rapport annuel 2017–2018 du Centre national des arts (CNA), intitulé Le nouveau CNA, a été déposé au Parlement la semaine dernière. Le document fait le bilan d’une extraordinaire année de renouvellement, non seulement pour le bâtiment du CNA, mais pour l’ensemble de l’institution.

De plus, le rapport annuel paraît, pour la première fois de l’histoire du CNA, dans un format numérique interactif et peut être consulté sur le site Web du Centre. Il s’agit d’un changement qui s’inscrit dans la stratégie du CNA d’interagir de plus en plus avec les Canadiens de partout grâce aux plateformes numériques.

Parmi les moments forts de la saison 2017–2018, notons :

  • La nomination de Christopher Deacon au poste de président et chef de la direction du CNA. Ancien directeur administratif de l’Orchestre du CNA, cet inventif administrateur du monde des arts a mené à bien les projets les plus ambitieux de l’ensemble, y compris la tournée en Chine de 2012, celle au Royaume-Uni, en 2014, et Réflexions sur la vie, projet multimédia éminemment canadien commandé par l’Orchestre et encensé par la critique;
  • La mise sur pied du tout nouveau département de Théâtre autochtone. Sous la conduite éclairée du directeur artistique Kevin Loring et de la directrice administrative Lori Marchand, le nouveau département du CNA contribuera à faire rayonner la culture et les langues autochtones par l’entremise de collaborations et de coproductions avec des artistes et des organisations des quatre coins de la scène théâtrale canadienne. M. Loring et Mme Marchand ont sillonné le pays tout au long de l’année, faisant part de leurs plans, cultivant des appuis, échangeant avec des artistes, des leaders et des alliés des Premières Nations, et assistant à des spectacles créés par des artistes autochtones; ils ont aussi exposé leur vision à la faveur de plusieurs allocutions au CNA. La programmation de la saison inaugurale du Théâtre autochtone était  dévoilée le 30 avril. La saison 2019–2020 du Théâtre autochtone du CNA s’ouvre le 11 septembre avec Mòshkamo : Le réveil des arts autochtones, festival artistique et communautaire d’une durée de deux semaines et demie qui investira tous les espaces du CNA;
  • Une première année complète de programmation et d’activités offertes gratuitement à la communauté dans nos magnifiques nouveaux espaces publics, résultat d’un projet de renouvellement architectural rendu possible grâce à un investissement majeur du gouvernement du Canada;
  • La mise à niveau de nos salles de spectacles et équipements de production, un autre projet financé par le gouvernement du Canada. Parmi les points forts de ce projet, notons la rénovation de la Salle Southam, dont la réouverture, en septembre 2018, a permis de dévoiler la nouvelle conque d’orchestre. Fabriquée, puis installée au cours d’une période de 18 mois, la conque a considérablement rehaussé l’acoustique de la Salle Southam. Les systèmes d’éclairage et de sonorisation du Théâtre Babs Asper et du Studio Azrieli ont été améliorés, si bien qu’ils répondent maintenant aux normes internationales (les rénovations à la Quatrième Salle, quant à elles, ont été terminées en septembre 2017);
  • Le lancement du Fonds national de création, dirigé par la productrice artistique Heather Moore, qui investit chaque année jusqu’à 3 M$ en dons privés dans 15 à 20 nouvelles œuvres ambitieuses d’artistes et d’organisations artistiques de partout au Canada. En investissant dans des œuvres en cours d’élaboration, le Fonds souhaite aider les artistes à atteindre le succès sur le plan national et international.

« C’était un rêve pour nous de renouveler notre institution en renouvelant notre immeuble, et c’est très gratifiant de voir ce rêve devenu réalité », affirme Christopher Deacon, président et chef de la direction. « Alors que le CNA célèbre son 50e anniversaire en 2019, nous souhaitons rejoindre tous les Canadiens, tout en demeurant ancrés dans notre rôle de carrefour pour certains des plus grands talents créateurs canadiens. »

« Le CNA a véritablement connu une saison extraordinaire en 2017–2018 », rappelle Adrian Burns, présidente du conseil d’administration. « L’excellence artistique s’est déployée sur nos scènes et sur celles du pays. Nous avons accueilli les Canadiens dans nos invitants nouveaux espaces publics, rénové nos salles de spectacles et ramené nos salles et équipements de production aux normes les plus élevées. Nous remercions sincèrement le gouvernement du Canada pour son généreux soutien. »

L’année 2017–2018 a en outre été particulièrement fructueuse pour la Fondation du Centre national des Arts, laquelle a recueilli plus de 12,7 M$, soit 3 % de plus que l’année précédente. Parmi les faits saillants de cette année pour la Fondation, mentionnons : le Gala du CNA, mettant en vedette la chanteuse k.d. lang, qui a permis de recueillir plus de 780 000 $ pour la Fiducie nationale pour la jeunesse et l’éducation; le lancement du Fonds national de création, alimenté par des sommes recueillies auprès de généreux donateurs qui ont répondu à l’appel de la Campagne d’appui à la création; et le 25e Gala des Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle, qui s’est tenu le 2 juin.

« Nous sommes remplis de reconnaissance à l’égard de nos donateurs, qui apportent un soutien essentiel à la diffusion, à la création et à la transmission des savoirs qui sont au cœur de la mission du Centre national des Arts », souligne Jayne Watson, chef de la direction de la Fondation du CNA.

Le CNA a présenté 1 411 spectacles au cours de la saison 2017–2018. Les spectacles, activités commerciales et événements du Centre ont attiré 933 794 personnes.

QUELQUES AUTRES FAITS SAILLANTS DE L’ANNÉE 2017–2018

Tout au long de l’année, le CNA a présenté des spectacles inoubliables dans ses quatre salles et interagit avec des communautés de partout au pays à titre de catalyseur de la diffusion, de la création et de la transmission des savoirs. Quelques autres points forts à signaler :

  • La tournée du Wild West Show de Gabriel Dumont, une coproduction du Théâtre français du CNA portant sur la lutte des Métis dans l’Ouest canadien, à Montréal, Winnipeg et Saskatoon. Cette pièce réunit 10 auteurs, 10 interprètes et une imposante équipe de concepteurs, tous provenant de divers territoires et cultures du pays;
     
  • Deux fascinantes productions chapeautées par Brigitte Haentjens, directrice artistique du Théâtre français : Mme Haentjens a collaboré avec le compositeur et musicien Denis Plante et l’acteur Sébastien Ricard pour donner vie à La bibliothèque-interdite; elle a signé la mise en scène de la célèbre pièce de Bernard-Marie Koltès Dans la solitude des champs de coton;
     
  • La Tournée Canada 150 de l’Orchestre du CNA, dirigée par Alexander Shelley, s’est poursuivie dans l’Ouest et le Nord du Canada, avec 9 concerts et 130 activités éducatives à Winnipeg, Saskatoon, Calgary, Edmonton, Victoria, Vancouver et Whitehorse. Deux moments forts : la présentation, à Calgary et Vancouver, de l’œuvre multimédia Réflexions sur la vie, une commande du CNA qui évoque le parcours de quatre Canadiennes remarquables; et la brillante prestation de Jessica Linnebach, violon solo associée de l’Orchestre, dans sa ville natale d’Edmonton;
     
  • La présentation de L’homme au violon, mettant en vedette Joshua Bell et l’Orchestre du CNA dirigé par Alexander Shelley, dans le cadre de la programmation du temps des Fêtes. Commande conjointe du CNA et du Kennedy Center de Washington (D.C.), l’œuvre a été composée par Anne Dudley, lauréate d’un prix GRAMMY, et est agrémentée, en concert, d’une animation du Studio Normal de Montréal; cette œuvre est une adaptation musicale du populaire livre pour enfants du même titre, écrit par l’auteure canadienne Kathy Stinson et illustré par Dušan Petričić, lequel évoque un épisode réel de la vie de Bell, où il se produit dans une station de métro bondée;
     
  • La compositrice Jocelyn Morlock a remporté le prix JUNO de la composition classique de l’année en 2018 pour My Name is Amanda Todd, un volet du projet de commande multimédia Réflexions sur la vie; de son côté, Andrew Staniland, auteur de Phi, Caelestis (un volet de RENCONTR3S, commande conjointe de l’Orchestre du CNA et de la Danse), a été finaliste aux prix JUNO;
     
  • La production de Tartuffe, un classique de Molière mis en scène par Jillian Keiley, directrice artistique du Théâtre anglais, et adapté par le brillant humoriste et comédien terre-neuvien Andy Jones, a été présentée en tournée dans cinq collectivités de Terre-Neuve-et-Labrador. Il s’agissait de la première tournée du Théâtre anglais en près de 20 ans;
     
  • La présentation de la superbe nouvelle comédie musicale Onegin de Veda Hille et Amiel Gladstone. Inspiré du poème de Pouchkine et de l’opéra de Tchaïkovsky, le spectacle a été mis en scène par Gladstone et produit par The Musical Stage Company (Toronto) en collaboration avec le Théâtre anglais;
     
  • Trois spectacles de la compagnie de danse contemporaine primée Tanztheater Pina Bausch, présentés en exclusivité canadienne par Danse CNA et sa productrice générale, Cathy Levy. La compagnie a interprété le captivant Café Müller et le chef-d’œuvre de Bausch, Le Sacre du printemps, regroupant 34 danseurs sur une scène recouverte de terre battue et mus par la partition de Stravinsky, jouée par l’Orchestre du CNA;
     
  • Deux représentations à guichets fermés du spectacle Dance Me. Présenté par Danse CNA et créé par Les Ballets Jazz de Montréal (BJM) en collaboration avec les chorégraphes Annabelle Lopez Ochoa, Andonis Foniadakis et Ishan Rustem, ce spectacle rend hommage à l’auteur-compositeur-interprète Leonard Cohen;
     
  • Sous la houlette de la productrice générale Heather Gibson, CNA Présente a mis à l’affiche, une fois de plus, quelques-uns des plus brillants artistes de la scène musicale canadienne, proposant plus de 130 concerts qui ont attiré au-delà de 41 000 spectateurs au total. Bruce Cockburn, Blackie and the Rodeo Kings, Klô Pelgag, Kelly Lee Evans et Laetitia Zonzambé figuraient à la programmation de la saison 2017–2018 de CNA Présente;
     
  • CNA Présente a aussi lancé Vendredis à la Quatrième, une série de concerts légers et dynamiques se tenant dans une Quatrième Salle rénovée, ainsi que CNA Présente partout au pays, une initiative qui appuie la tenue d’une quarantaine de concerts dans 10 villes des quatre coins du pays;
     
  • Le dîner en l’honneur de Peter Herrndorf, président et chef de la direction sortant du CNA, mettant en vedette Angela Hewitt, Molly Johnson et Chantal Kreviazuk. Présenté par la Fondation du CNA, cet événement a permis de récolter plus de 1,1 M$ en faveur du nouveau Théâtre autochtone du CNA;
     
  • Une réponse extraordinairement positive de la part du public à nos nouvelles salles pour réunions et banquets, y compris la Salle de la Lanterne, la Salle O’Born et la Salle Canada, dans lesquelles des centaines d’événements ont eu lieu au cours de l’année.

 

À PROPOS DU CNA
 

Le Centre national des Arts (CNA) collabore avec des artistes et des organisations partout au Canada afin de créer une vibrante scène nationale dans le domaine des arts du spectacle, et agit comme catalyseur de la diffusion, de la création et de la transmission des savoirs d’un bout à l’autre du pays. Inauguré le 2 juin 1969 sur le territoire traditionnel non cédé de la Nation algonquine, le Centre célèbre en 2019 ses 50 ans d’existence avec un large éventail de spectacles et d’événements spéciaux offerts tout au long de l’année. Carrefour des plus grands talents créateurs canadiens, le CNA privilégie les choix audacieux dans chacun de ses volets de programmation : l’Orchestre du CNA, le Théâtre français, le Théâtre anglais, la Danse, CNA Présente et le Théâtre autochtone, qui lancera sa première pleine saison à l’automne 2019. Par l’entremise de son Fonds national de création, le Centre investit annuellement jusqu’à 3 M$ en dons privés dans 15 à 20 créations ambitieuses d’artistes et d’organisations artistiques de partout au Canada. Le CNA est aux avant-postes en matière de programmation enfance-jeunesse et d’activités éducatives, procurant de la formation aux artistes et des ressources aux enseignants des quatre coins du pays. Et il fait œuvre de pionnier dans l’utilisation des nouveaux médias en braquant les feux sur les scènes du Canada grâce à sa Lanterne Kipnes, plus grande installation à écrans DEL transparents en Amérique du Nord; en offrant du télé-enseignement à des élèves et des jeunes artistes du monde entier; en créant des fichiers balados très prisés; et en proposant un large éventail de concerts sur demande de l’Orchestre du CNA. L’immeuble du CNA a récemment fait l’objet de deux importants projets de renouvellement, généreusement appuyés par deux gouvernements fédéraux successifs. Ces projets ont permis de réorienter le CNA vers le centre-ville; de rendre ses espaces plus accueillants et accessibles; et de remettre ses salles de spectacles et équipements de production aux normes contemporaines. Le CNA est le seul centre des arts de la scène multidisciplinaire bilingue au Canada, et l’un des plus grands établissements du genre au monde.

 

RENSEIGNEMENTS :

Annabelle Cloutier
Directrice générale des Communications et Affaires publiques  
Centre national des Arts
613 947-7000, poste 260
annnabelle.cloutier@nac-cna.ca

Menu