Communiqué de presse

Le Théâtre français présente : Ma petite boule d’amour (3 à 6 ans)

13 October 2017

Les 28 et 29 octobre 2017 à 11 h et 15 h au Pavillon Rossy du CNA

     

 « Véritable hommage à Fanfreluche, cette pièce s’offre tout en simplicité, en ingéniosité, et invite à rentrer littéralement dans l’histoire, puis à en ressortir exactement comme on referme un livre. »

Marie Fradette, LE DEVOIR, 16 mai 2017

 

Le 13 octobre 2017 – OTTAWA – Il y a la conteuse et son ami guitariste, l’ambiance est chaleureuse, comme au coin d’un feu. Puis on plonge dans l’histoire à la rencontre d’un ours bourru et solitaire, et cette mouche énervante qui lui tourne autour... Un jour, le gros balourd fait un rêve : un ourson tout blanc l’appelle. Ce sera le début d’un voyage sous le ciel boréal.

Adapté d’un album de l’auteure Jasmine Dubé et de l’illustrateur Jean-Luc Trudel, ce spectacle doudou nous rappelle que l’amour transforme et qu’il prend parfois des couleurs et des formes inattendues.

 

EXTRAIT D’UN ENTRETIEN AVEC LA CRÉATRICE JASMINE DUBÉ

Ma petite boule d'amour est la dernière œuvre d'une trilogie consacrée au thème de la paternité (avec Papoul et Petit monstre). Pourquoi avoir choisi ce sujet ?

« Je voulais mettre les papas à l’avant-plan. Les valoriser. Parler de l’importance de leur rôle. Faire un contrepoids aux images stéréotypées qu’on voit à l’écran. Quand j’ai écrit Petit monstre, en 1991, on voyait pas mal moins d’hommes « paterner » qu’on en voit aujourd’hui. Au fil des ans, j’ai constaté un net progrès dans la place qu’occupent les hommes dans la vie des enfants.

Avec Ma petite boule d’amour, le thème de la paternité est jumelé à celui de l’adoption. Je suis partie du personnage d’un gros ours mal léché réfugié dans sa tanière pour panser des blessures. Au départ, c’est un personnage dépressif qui n’a pas confiance en lui. Puis, je fais intervenir une petite mouche que j’appelle Tsé Tsé… parce qu’elle est en lien avec le sommeil, avec l’inconscient. Et puis, un ourson appelle le gros lourdaud qui se soustrait de sa tanière. Qui a le plus besoin de qui dans cette histoire ? Heureusement, il y a souvent une bonne étoile qui nous guide et dans ce cas-ci, elle prend les traits de la Grande Ourse… »

Suite de l’entretien disponible sur la page web du spectacle.

 

Texte : Jasmine Dubé // Mise en scène : Jasmine Dubé et Jean-François Guilbault // Avec : Jasmine Dubé et Pablo Bonacina // Scénographie et costumes : Cassandre Chatonnier // Illustrations : Jean-Luc Trudel // Lumière : Cédric Delorme-Bouchard // Musique : Jasmine Dubé et Christophe Papadimitriou // Direction technique et régie : Charlotte Isis-Gervais

Production : Théâtre Bouches Décousues

Durée de la performance : environ 40 minutes

 

Après une année en cavale, la saison 17-18 de l’Enfance/jeunesse est de retour au bercail dans un tout nouveau tout beau CNA ! C’est d’ailleurs dans un de ses nouveaux espaces, le Pavillon Rossy, que les spectateurs découvriront ce premier spectacle de la saison.

 

ACTIVITÉS D’AVANT SPECTACLE

Avec le premier spectacle de la saison Enfance/jeunesse reprennent les activités d’avant-spectacle qui font le bonheur des spectateurs, petits et grands. Les familles retrouveront le coin lecture organisé en partenariat avec la bibliothèque publique d’Ottawa, qui propose une sélection de livres en lien avec les thématiques du spectacle.

Où : Foyer du Pavillon Rossy (dans les nouveaux espaces du CNA, entrée au 1, rue Elgin)
Quand : 40 minutes avant chaque représentation

Menu