Le centre national des arts annonce les premiers projets à recevoir un investissement du fonds national de création

14 juin 2018 – OTTAWA (Canada) – Le Centre national des Arts (CNA) a annoncé aujourd’hui les neuf premiers projets qui recevront des investissements totalisant 1,4 million de dollars du Fonds national de création, une nouvelle initiative qui appuie le développement de créations canadiennes ambitieuses en théâtre, en danse, en musique et en arts d’interprétation interdisciplinaires.

Les projets sont :

  • Eve 2050 (Van Grimde Corps Secrets, Montréal)
  • The Full Light of Day (Electric Company Theatre, Vancouver)
  • The Hockey Sweater: A Musical (Centre Segal des arts de la scène, Montréal)
  • Mînowin (Dancers of Damelahamid, Vancouver)
  • Le reste vous le connaissez par le cinéma (Carte Blanche, Québec)
  • The Storyville Mosquito (Kid Koala, Montréal)
  • Treemonisha (Volcano Theatre, Toronto)
  • Unikkaaqtuat (Les 7 doigts de la main, Montréal, Artcirq, Igloolik, et Taqqut Productions, Iqaluit)
  • who we are in the dark (Peggy Baker Dance Projects, Toronto)

Ces projets sont menés par certains des plus grands auteurs, metteurs en scène, chorégraphes, compositeurs et interprètes au pays. L’investissement du Fonds permettra à ces artistes de bonifier le processus de création de leur projet de plusieurs façons, dont des ateliers supplémentaires, des résidences techniques, de plus grandes distributions et équipes de création, et l’intégration de nouvelles technologies. 

« Des artistes et des organisations artistiques des quatre coins du pays nous ont dit à maintes reprises qu’ils ne disposent tout simplement pas des ressources ni du temps dont ils auraient besoin pour créer des œuvres ambitieuses et novatrices », affirme Heather Moore, productrice artistique du Fonds national de création. « Trop souvent, les nouvelles œuvres sont précipitées sur scène avant d’être pleinement abouties. Le Fonds investit dans le processus de création afin d’offrir aux nouvelles œuvres le temps et les ressources dont elles ont besoin pour réaliser leur plein potentiel, résonner auprès des publics, et circuler largement. »

« who we are in the dark est une œuvre dont la taille et l’impact potentiel pour ma compagnie sont sans précédent, a commenté la chorégraphe Peggy Baker. Cet investissement considérable du Fonds national de création offre du financement essentiel pour une résidence technique prévue un mois avant la première de l’œuvre. C’est impossible d’imaginer comment nous aurions pu nous préparer pour la première mondiale et la tournée de cinq villes canadiennes sans cette résidence, et sans cet appui incroyable du Centre national des Arts. »  

« Ici chez Artcirq, nous rêvons depuis très longtemps d’un spectacle qui n’a rien à envier aux spectacles du sud », ont déclaré Terry Uyarak et Guillaume Saladin, codirecteurs artistiques de la compagnie. « Et maintenant, nous voilà! Nous sommes à la fois nerveux et fébriles, comme quand nous quittons notre communauté pour aller chasser. » 

« Mînowin examinera nos origines, notre capacité à relier le temps et l’espace pour renforcer nos pratiques et nos identités », a affirmé Margaret Grenier, directrice générale et artistique de Dancers of Damelahamid. « Les cadeaux laissés par nos Ainés passés sont les graines d’où germe la revitalisation de notre forme d’art. Cette oeuvre explore les moments où nous nous retrouvons, des moments qui insufflent une nouvelle vie à nos pratiques artistiques, et des lieux de renouveau pour chaque génération. » 

« Sans l’aide du Fonds de création, jamais nous n’aurions pu avoir une équipe d’interprètes de

cette ampleur », a dit le metteur en scène Christian Lapointe. « L’équipe, qui compte neuf femmes et cinq hommes, va permettre de donner tout le relief nécessaire aux enjeux abordés dans cette œuvre féroce de Martin Crimp. Aussi, l’investissement du Fonds permet de doter la production d’un environnement scénographique à la hauteur de ce que demande l’œuvre, en plus de nous permettre d’augmenter les heures de rémunération, tant des interprètes que des créateurs d’univers, du temps que nous passerons à créer l’œuvre directement en salle de représentation durant plus d’un mois, ce qui est absolument exceptionnel. »

 

LES PROJETS

Eve 2050

Conçu et mis en scène par Isabelle Van Grimde, Eve 2050 est un triptyque qui combine la danse et les technologies numériques pour tracer un portrait multidimensionnel d’Eve en 2050. L’œuvre comprend une série web interactive, une installation performative et une production scénique.

The Full Light of Day

Créé par Daniel Brooks et Kim Collier, The Full Light of Day est une expérience scénique provocante de théâtre et cinéma en direct qui pose un regard essentiel sur certains des choix fondamentaux auxquels sont confrontés les foyers contemporains – comment vivre, aimer et mourir dans un monde en transition. À l’aide de technologies de dernier cri, les créateurs produisent également une collection de courts-métrages racontés du point de vue de chaque personnage principal pour tisser un lien avec les publics avant et après la représentation.  

The Hockey Sweater: A Musical

Inspiré de la nouvelle classique canadienne de l’auteur Roch Carrier, The Hockey Sweater: A Musical s’est attiré de nombreux éloges lors de sa première montréalaise l’automne dernier. La distribution de 17 comédiens comprend 8 jeunes qui chantent, dansent et patinent sur scène. L’équipe de création menée par Emil Sher, Jonathan Munro et Donna Feore se rassemble maintenant à nouveau pour retravailler certains éléments du spectacle afin d’en faire un incontournable des comédies musicales pour l’ensemble du pays, et bien au-delà.  

Mînowin

Chorégraphié et mis en scène par Margaret Grenier, Mînowin est une nouvelle œuvre de danse créée par une des compagnies autochtones les plus en vue au pays. L’œuvre intègre une trame narrative, du mouvement, de la chanson, de la performance et de la conception multimédia pour plonger le public au cœur d’un récit présentant des moments de connexion, de compréhension et de renouveau.

Le reste vous le connaissez par le cinéma

L’auteur et metteur en scène Christian Lapointe a traduit l’œuvre de Martin Crimp The Rest Will Be Familiar to You from the Cinema, une réécriture radicale des Phéniciennes d’Euripide. La pièce met en scène une importante distribution qui participera à une résidence de création prolongée avant la première de la production à Montréal cet automne.   

The Storyville Mosquito

Kid Koala, reconnu mondialement comme DJ, réalisateur, artiste de scène et auteur de romans illustrés, met ses talents créatifs au service d’une nouvelle prestation scénique innovatrice. À l’aide de marionnettes, de décors miniatures, de multiples caméras et écrans, une équipe d’interprètes, de bruiteurs et de techniciens donneront vie au récit d’un jeune moustique qui quitte son village rural pour trouver la gloire et la fortune dans la grande ville.   

Treemonisha

Volcano Theatre, en collaboration avec le Moveable Beast Collective, a rassemblé une équipe de création internationale pour réinventer l’opéra révolutionnaire Treemonisha du légendaire compositeur de « ragtime » Scott Joplin. Avec un nouveau livret, une nouvelle orchestration et de nouveaux arrangements, les thèmes de politique et de féminisme de l’opéra ont été approfondis et mis à jour, augmentant l’impact de l’œuvre et rétablissant la voix de Joplin à la place qui lui revient comme élément central du canon classique de l’Amérique du Nord.   

Unikkaaqtuat

Mené par Les 7 doigts de la main de Montréal, Artcirq d’Igloolik et Taqqut Productions d’Iqaluit, Unikkaaqtuat est une production multidisciplinaire majeure qui combine arts du cirque, musique, théâtre et projections vidéos. Inspirée des mythes fondateurs inuits et illustrée par l’artiste de renommée mondiale Germaine Arnaktauyok, cette création sans précédent met en valeur le peuple inuit et ses traditions par un processus de collaboration et de respect mutuel qui réunit des artistes inuits et non inuits.

who we are in the dark

Chorégraphié par Peggy Baker, figure éminente de la danse canadienne, who we are in the dark offre l’urgence d’une danse contemporaine audacieuse, une musique en direct saturée et une scénographie remarquable réalisée par des artistes travaillant avec des pigments, des projections et de la lumière. Le projet le plus ambitieux de Baker à ce jour met en vedette sept magnifiques danseurs sur une musique originale composée et interprétée en direct par Jeremy Gara et Sarah Neufeld du groupe rock Arcade Fire.  

 

À PROPOS DU FONDS NATIONAL DE CRÉATION

Par l’entremise du Fonds national de création, le CNA aide les artistes de la scène canadiens à atteindre le succès national et international qu’ils méritent depuis longtemps. En leur offrant une source d’investissement, le Fonds augmente considérablement les chances de réussite des nouvelles œuvres d’artistes et organisations artistiques canadiens. Le Fonds investira jusqu’à 3 millions de dollars par année dans 15 à 20 projets, et une annonce sur la prochaine série de projets qui bénéficieront d’un appui aura lieu à l’automne 2018. 

Le Fonds national de création sélectionne des projets menés par des créateurs canadiens, dotés d’une solide équipe artistique et de partenaires de production/partenaires présentateurs et ayant le potentiel de briller sur les scènes nationales ou internationales. Le Fonds national de création investi dans la recherche et le développement, les ateliers et les résidences pour de nouvelles œuvres importantes. Il investit également dans de nouvelles œuvres qui ont connu une première mouture, mais qui doivent « retourner au labo » avant d’être remontées et présentées avec succès.    

 

LA CAMPAGNE D’APPUI À LA CRÉATION DE LA FONDATION DU CNA

Le Fonds national de création est alimenté par des fonds recueillis auprès de généreux donateurs de partout au pays qui ont répondu à l’appel de la Campagne d’appui à la création de la Fondation du Centre national des Arts, lancée le 28 octobre 2016. Avec un don majeur de la philanthrope Gail Asper, de Winnipeg, la campagne a dépassé son objectif de 25 millions de dollars. 

La Fondation du Centre national des Arts, menée par Jayne Watson, tient à remercier les personnes et organisations suivantes de leur généreux appui à la campagne et à la création de nouvelles œuvres en théâtre, en musique et en danse par des artistes et organisations de partout au pays :  Gail Asper, O.C., O.M., LL.D., et Michael Paterson, la Fondation Azrieli, Kimberley Bozak et Philip Deck, Bonnie et John Buhler, Alice et Grant Burton, The Canavan Family Foundation, le très honorable Joe Clark, C.P., C.C., A.O.E., et Maureen McTeer, Michel Collette, Barbara Crook et Dan Greenberg, Danbe Foundation, Thomas d’Aquino et Susan Peterson d’Aquino, Ian et Kiki Delaney, Mohammed A. Faris, Susan Glass et Arni Thorsteinson, Shirley Greenberg, C.M., Reesa Greenberg, The Dianne & Irving Kipnes Foundation, Dr. Kanta Marwah, Janice et Earle O’Born, Gail O’Brien, LL.D. et David O’Brien, O.C., Onex Corporation, Power Corporation du Canada, The Alan & Roula Rossy Family Foundation, John et Jennifer Ruddy, Dasha Shenkman, OBE, Hon RCM, Phil et Eli Taylor, Donald Walcot, Gary Zed, et les innombrables autres Canadiens qui ont contribué au Fonds.

 

À PROPOS DU CENTRE NATIONAL DES ARTS  

Le Centre national des Arts collabore avec des artistes et des organisations artistiques partout au Canada afin de créer une vibrante scène nationale dans le domaine des arts du spectacle, et agit comme catalyseur de la diffusion, de la création et de la transmission des savoirs d’un bout à l’autre du pays. Carrefour des plus grands talents créateurs canadiens, le CNA privilégie les choix audacieux dans chacun de ses volets de programmation : l’Orchestre du CNA, le Théâtre français, le Théâtre anglais, le Théâtre autochtone, la Danse et CNA Présente. Le Centre est aux avant-postes en matière de programmation enfance-jeunesse et d’activités éducatives, procurant de la formation aux artistes et des ressources aux enseignants des quatre coins du pays. Il fait aussi œuvre de pionnier dans l’utilisation des nouveaux médias en offrant du téléenseignement à des élèves et des jeunes artistes du monde entier, en créant des fichiers balados très prisés et en proposant un large éventail de concerts sur demande de l’Orchestre du CNA. Le CNA est le seul centre des arts de la scène multidisciplinaire bilingue au Canada, et l’un des plus grands établissements du genre au monde.

-30-
 

RENSEIGNEMENTS :

Annabelle Cloutier
Directrice générale,

Communications et affaires publiques

Centre national des Arts

613 947-7000, poste 260

annabelle.cloutier@nac-cna.ca

 

Mary Gordon
Conseillère principale, Communications
Centre national des Arts

613 947-7000, poste 849

Mary.gordon@nac-cna.ca

 

 

 

Menu