Communiqué de presse

Le Théâtre français présente : Le dire de Di

15 January 2018

Du 31 janvier au 3 février 2018 à 20 h au Studio Azrieli du CNA

« D’une écriture précise et ciselée émerge une partition corporelle. Les mots d’Ouellette servent d’élan et habitent le corps de Marie-Ève Fontaine. C’est un travail exigeant mais ô combien exaltant. »

Joël Beddows, metteur en scène

 

Le 15 janvier 2018 – OTTAWA – Le Théâtre français du CNA poursuit la saison théâtrale sur le chemin lumineux de la création en mettant à l’honneur deux artistes fièrement franco-ontariens, l’auteur Michel Ouellette et le metteur en scène Joël Beddows. Une nouvelle rencontre artistique entre deux créateurs dont l’univers s’est déjà croisé avec les productions La fille d’argile, Frères d’hiver et Le testament du couturier.

Di a 16 ans et habite la grande maison familiale perdue entre champs et forêts. Elle y vit dans une sorte d’enchantement aux côtés de Makati, sa mère adorée, de Paclay, son papa rêveur, et du beau Mario Morneau, deuxième mari de sa mère.

Or, voici que l’arrivée de Peggy Bellatus et de ses effrayantes machines minières qui bouleversent la terre, les désirs et les secrets vient rompre ce fragile et merveilleux équilibre.

Di est impatiente de nous raconter son histoire. Son histoire est un conte, une fable qui oscille entre la réalité terre-à-terre (déforestation, expropriation, familles raboutées) et le merveilleux (discussions avec les oiseaux, foudroiement d’une œillade, évanescence de l’adolescence).
Di est généreuse et veut partager tout cela avec nous! Guidés par un décor en trompe-l’œil magnifié par le jeu d’éclairage, nous serons surpris par les multiples personnages qu’elle incarne, au rythme de ses mots joueurs.

Di, c’est la rayonnante Marie-Ève Fontaine, comédienne et marionnettiste originaire de Saint-Boniface (Manitoba) et maintenant établie à Ottawa. Parmi ses aventures théâtrales marquantes, on note les rôles de Virginie, dans la pièce Dehors de Gilles Poulin-Denis (présentée au CNA en mars-avril 2017), de Lili, dans La fille d’argile de Michel Ouellette, et d’Olivia, dans Ciseaux de Lisa L’Heureux. En 2015, elle reçoit le Prix Rideau Award de l’« Artiste en émergence » et, l’année suivante, elle obtient le Prix Roland Mahé-Banque Nationale de la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada. En janvier 2016, elle conçoit, écrit et met en scène un spectacle intitulé La création pour la troupe universitaire les Chiens de soleil, à l’Université de Saint-Boniface.

Dans le Cahier Onze du Théâtre français, elle relate sa première rencontre avec Di, son personnage : « En guise de premier contact, je déterre un vieux souvenir d’enfance : une jeune Moi saute impulsivement dans un lac afin de vérifier la température de l’eau. Cri de surprise : l’eau est glacée! J’aurais été plus sage de tremper seulement un orteil, mais où est le plaisir là-dedans ? Je me dis que Di se plairait dans ce souvenir. Je l’y  invite donc pour jouer avec Moi. »  

 

Texte : Michel Ouellette // Mise en scène : Joël Beddows // Avec Marie-Ève Fontaine // Assistance à la mise en scène : Jean-Nicolas Masson // Scénographie : Michael Spence // Lumière : Guillaume Houët // Environnement sonore : Thomas Sinou // Chorégraphie : Marie-Josée Chartier // Direction de production et régie : Natalie Gisele // Direction de tournée : Kyle Ahluwalia

Coproduction : Théâtre français de Toronto et Théâtre la Catapulte

Durée approximative : 1 h 25


LANCEMENT DE LIVRE ET ENTRETIEN

Mercredi 31 janvier à 18 h 30 à l’Espace urbain du CNA

L’équipe du Théâtre français du CNA vous invite à célébrer la parution de la pièce Le dire de Di, publiée aux Éditions Prise de parole.

Une discussion avec l’auteur Michel Ouellette et le metteur en scène Joël Beddows sera animée par Jonathan Lorange.

La rencontre sera suivie d’une séance de dédicace et la Librairie du soleil tiendra un comptoir de vente.

 

BIOGRAPHIES DES CRÉATEURS

Michel Ouellette | Né à Smooth Rock Falls, dans le nord de l’Ontario, Michel Ouellette se consacre à l’écriture depuis trente ans et est auteur d’une quarantaine d’œuvres littéraires de genres divers. Il est titulaire d’un doctorat en lettres françaises de l’Université d’Ottawa. Parmi ses textes de théâtre, mentionnons La guerre au ventre (Prix Michel-Tremblay 2011 de la Fondation du Centre des auteurs dramatiques), Le testament du couturier (Prix littéraire Trillium 2003) et French Town (Prix littéraire du Gouverneur général 1994). En 1995, il obtient le prix du Consulat général de France à Toronto pour la contribution de son œuvre à la littérature ontarienne d’expression française. Il est invité d’honneur du Salon du livre de l’Outaouais 2017 à titre de représentant de l’Ontario français. Ses plus récents écrits parus aux éditions Prise de parole sont un recueil de poésie (Pliures, 2016), un roman (Trompeuses lumières, 2017) et une pièce (Le dire de Di, 2018).

 

Joël Beddows | Joël Beddows est metteur en scène, conseiller dramaturgique, pédagogue et chercheur. Après avoir assuré la direction du Théâtre la Catapulte à Ottawa (1998-2010) et du Département de théâtre de l’Université d’Ottawa (2011-2016), il se joint à l’équipe du Théâtre français de Toronto en juillet 2016 à titre de directeur artistique. Depuis deux décennies, le metteur en scène propose des expériences artistiques audacieuses dans lesquelles se conjuguent symbolisme, poésie et commentaire social. Que ce soit dans le champ de la création, du répertoire ou du théâtre jeune public, chaque projet est pour lui un laboratoire de recherche. Le public du CNA a pu voir cinq de ses mises en scène : Avant l’archipel d’Emily Pearlman, Visage de feu de Marius von Mayenburg, Petites bûches de Jean-Philippe Lehoux, Le chien de Jean Marc Dalpé et La société de Métis de Normand Chaurette. De l’auteur Michel Ouellette, outre Le dire de Di, il a aussi monté La fille d’argile, Frères d’hiver et Le testament du couturier.

Menu