Communiqué de presse

Drapeaux en berne au Centre national des Arts à la mémoire du légendaire Jazzman Tommy Banks

26 January 2018

Le Centre national des Arts (CNA) a mis ses drapeaux en berne à la mémoire du légendaire pianiste canadien et chef d’orchestre de réputation internationale Tommy Banks, qui s’est éteint à l’âge de 81 ans.

Au cours de sa carrière, qui s’est étendue sur plus de six décennies, Tommy Banks s’est produit avec des célébrités internationales comme Aretha Franklin et Tony Bennett. Il soutenait ardemment les artistes canadiens, tant en encourageant les jeunes musiciens qu’en travaillant avec les artistes les plus chevronnés. Au fil des ans, l’Orchestre du CNA a fait appel à M. Banks pour concevoir de formidables concerts, notamment une collaboration avec Ian Tyson et Corb Lund pendant le festival Scène albertaine du CNA en 2005, les célébrations de la fête du Canada et un hommage au grand Oscar Peterson, en 2009, où il avait présenté la jeune Nikki Yanovsky à Ottawa. Plus récemment, en 2016, il s’est associé à l’Orchestre du CNA pour un concert avec le trompettiste canadien Jens Lindemann, avec qui il a enregistré l’album Legacy Live, qui leur a valu un prix JUNO la même année.

« Le sénateur Tommy Banks était un homme extraordinaire qui a toujours été très actif comme pianiste de jazz et chef d’orchestre et d’harmonie, tout en servant le Canada au Sénat », a déclaré Peter Herrndorf, président et chef de la direction du Centre national des Arts. « Il était un grand champion des artistes d’Edmonton, et les musiciens de la prochaine génération continueront de bénéficier de son legs puisqu’il a eu sur eux une influence positive en tant que membre fondateur de l’Alberta Foundation for the Performing Arts. Nous transmettons nos condoléances à sa famille et à ses collègues de la communauté des arts de la scène. »

BIOGRAPHIE

M. Banks est né le 17 décembre 1936 à Calgary et a grandi à Edmonton. Il a fait ses débuts dans le domaine de la musique en 1950, alors qu’il était âgé de 14 ans, en faisant des tournées avec le saxophoniste Don (D.T.) Thompson. Il a poursuivi sa carrière en jouant du jazz aux quatre coins de l’Amérique du Nord, en Europe centrale et occidentale, au Japon et en Asie du Sud-Est. M. Banks est toujours demeuré fidèle à ses racines edmontonniennes, et s’est produit à d’innombrables reprises au légendaire Yardbird Suite, l’un des plus anciens clubs de jazz du Canada. Tommy Banks se souvenait ainsi de l’enthousiasme entourant la soirée d’ouverture du club dans un article de l’Edmonton Journal soulignant le 60e anniversaire de l’établissement, l’an dernier : « Au début, c’était un repaire pour les musiciens de jazz… un endroit où ils pouvaient aller après leurs spectacles pour jouer la musique qu’ils voulaient. À ce moment-là, le club était dirigé uniquement par les musiciens et leurs femmes ou leurs copines. Nous avions divisé les tâches de façon à ce que ce soit à mon tour, un week-end, de nettoyer les toilettes. Sans les bénévoles, le club n’existerait pas. » Aujourd’hui, le Yardbird Suite est justement situé au 11, Tommy Banks Way.

Il a gagné un prix JUNO et un prix Gemini, était Officier de l’Ordre du Canada et a été lauréat du Prix d’excellence de l’Alberta. Il a également obtenu plusieurs prix ARIA, et a été intronisé au temple de la renommée culturelle d’Edmonton.

Information tirée partiellement de Global News et de l’Edmonton Journal

-30-

RENSEIGNEMENTS :

Carl Martin
Directeur, Communications (par intérim)
Centre national des Arts
613 947-7000, poste 560

 

 

Menu