Communiqué de presse

ENONCÉ : Drapeau du Centre national des Arts en berne à la mémoire de Janine Sutto

28 March 2017

C’est avec une profonde tristesse que le Centre national des Arts (CNA) a appris le décès de Janine Sutto, l’une des comédiennes les plus célèbres et les plus respectées au Canada. L’artiste prolifique a joué dans plusieurs productions au CNA dont Tout comme elle, en 2006, mise en scène par la directrice artistique du Théâtre français du CNA, Brigitte Haentjens.

« C’était quelqu’un qui avait une telle vitalité que l’on serait mal aisé de pleurnicher devant elle, a affirmé Mme Haentjens. Elle faisait toutes les intentions avec une précision folle, c’était une grande professionnelle [...] et quelqu’un de toujours disponible. »

Au fil de ses 70 ans de carrière, Mme Sutto a interprété des centaines de rôles sur scène, à la radio et la télévision. Sur les plus grandes scènes du Québec, elle a joué certains des plus grands auteurs, comme Molière et Shakespeare, mais aussi des auteurs dramatiques québécois modernes, et elle a tenu le rôle principal dans de nombreuses œuvres dramatiques et séries pour la télévision et la radio.

En reconnaissance de son profond impact sur la vie culturelle canadienne, Janine Sutto s’est vue décerner, en 2014, la plus haute distinction attribuée au pays dans le domaine des arts d’interprétation, soit le Prix de la réalisation artistique des Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle.

Le Centre national des Arts a mis son drapeau en berne pour souligner sa contribution, sur scène, à la télévision et au cinéma, au paysage artistique du Canada.  

NOTES BIOGRAPHIQUES

Née à Paris en 1921, Janine Sutto est arrivée à Montréal avec sa famille en 1930. Elle a commencé sa carrière dès l’adolescence. « À l’époque, disait-elle, il n’y avait pas d’école de théâtre. L’apprentissage du métier était beaucoup plus long et se faisait à la dure, sur les planches, aux côtés de nos pairs plus expérimentés. » Rapidement toutefois, on voit en elle l’une des jeunes comédiennes les plus prometteuses de l’industrie naissante du théâtre québécois, et elle joue alors pour des compagnies renommées comme le Montreal Repertory Theatre, le Théâtre Arcade, le Théâtre du Nouveau Monde et le Théâtre du Rideau Vert. Elle triomphe notamment en 1968 dans la production originale des Belles-Sœurs, pièce phare de Michel Tremblay. Plus de 40 ans plus tard, en 2010, elle est de la distribution de la comédie musicale adaptée de la pièce, qui connaît un énorme succès à Montréal, en tournée au Québec et à Paris (pendant cinq semaines).

Véritable icône de la télévision québécoise, Janine Sutto a joué dans quelque 70 œuvres dramatiques et séries télévisuelles, notamment Les Belles Histoires des pays d’en haut, Joie de vivre, Septième nord, Symphorien et Poivre et sel. Au cinéma, on l’a vue dans Kamouraska (1973), Congorama (2005), La Capture (2006) et Route 132 (2010).

Mme Sutto était Compagnon de l’Ordre du Canada (1991) et chevalière de l’Ordre national du Québec et de l’Ordre des Arts et des Lettres de la France. Entre autres distinctions, elle a reçu le Prix RIDEAU Hommage, le Grand prix de l’Académie aux Gémeaux, le Prix Gascon-Thomas et le Prix Québecor. Sa biographie, Vivre avec le destin, écrite par son gendre Jean-François Lépine, a été publiée en 2010.


-30-

RENSEIGNEMENTS :

Carl Martin
Conseiller principal, Communications
Centre national des Arts
613 947-7000, poste 560

 

 

Menu