Communiqué de presse

Laissez-vous épater par la virtuosité époustouflante de Beethoven et Schumann lors du festival de l’Orchestre du CNA

6 October 2016

OTTAWA — Du 12 au 20 octobre, joignez-vous à Alexander Shelley, à l’Orchestre du CNA et à une série de pianistes de renommée mondiale pour des interprétations de chefs-d’œuvre expressifs et intemporels de Robert Schumann et Ludwig van Beethoven.

Le festival de deux semaines explore de superbes évocations de l’ère romantique grâce à des symphonies de Schumann et à des concertos pour piano de Beethoven. Des causeries d’avant-concert animées avec Alexander Shelley, des artistes et des journalistes serviront de compléments aux concerts de l’orchestre, tout comme les soirées d’après-concert, où de la musique de chambre se mêlera aux lieder passionnés de Schumann.

« Les symphonies de Schumann donnent lieu à des relectures incisives, des coups d’archet tout en délicatesse, des palettes sonores éclatantes et de vifs contrastes. Les concertos pour piano de Beethoven offrent la passion et l’âme d’éblouissants virtuoses qui abordent ces compositions chacun à leur manière », explique le directeur musical Alexander Shelley.

« Schumann s’est placé sous l’étendard symphonique légendaire de Beethoven et se l’est approprié, y ajoutant des touches de son lyrisme si personnel et adoucissant les coups de massue de Ludwig par son romantisme chantant et ses envolées poétiques », ajoute-t-il.

Le festival prendra son envol le 12 octobre avec la bien-aimée pianiste canadienne Angela Hewitt, qui interprétera une œuvre de la jeunesse de Beethoven. Dans ce premier concerto pour piano de Beethoven, le respect de la tradition musicale et le sens aiguisé de l’innovation s’allient de façon manifeste.

L’exploration de la jeunesse de Beethoven se poursuivra le 13 octobre grâce à une interprétation rafraîchissante du célèbre pianiste américain Jonathan Biss. Les premières ébauches de la symphonie no 2 de Schumann, également au programme, ont été écrites en décembre 1845, mais, compte tenu de la santé chancelante du compositeur et de la dépression qui le frappait, l’œuvre n’a été terminée qu’en octobre 1846. Malgré sa santé défaillante, le caractère enjoué de la composition peut être vu comme un triomphe à la Beethoven sur le destin et le pessimisme.

Le samedi 15 octobre, assistez à un spectacle de musique de chambre dans un cadre intime au Musée des beaux-arts du Canada alors que la pianiste Angela Hewitt se joindra à Yosuke Kawasaki, violon solo de l’Orchestre du CNA, et à d’autres musiciens pour interpréter des œuvres de Beethoven ainsi que de Clara et Robert Schumann.

Âgé que de 22 ans, le pianiste et compositeur Conrad Tao est tenu en haute estime à l’échelle mondiale. Il remontera sur la scène de la salle Southam le 16 octobre dans le cadre d’un programme double où seront présentés le concerto pour piano no 5 de Beethoven et le seul concerto pour piano de Schumann. Le concert mettra en valeur la richesse du piano et l’emprise de cet instrument sur Beethoven et Schumann, tous deux des pianistes virtuoses à part entière.

Le concert du 19 octobre avec le soliste Saleem Ashkar jette une lumière sur les émotions tumultueuses qu’ont vécues les deux compositeurs. À la fin de sa vie, Beethoven souffrait de surdité, alors que Schumann éprouvait des problèmes de santé et devait composer avec des périodes de dépression. Les deux chefs-d’œuvre de ce programme, le concerto pour piano no 3 de Beethoven et la symphonie no 3 de Schumann, également connue comme la « Rhénane », reflètent une époque de crise émotionnelle profonde au cours de laquelle les compositeurs ont été en mesure de transcender ce qui minait leur existence pour cristalliser des émotions que nous ressentons tous.

Finalement, le festival prendra fin le 20 octobre, soirée où Rudolf Buchbinder jouera pour une première fois avec l’Orchestre du CNA. Le pianiste et érudit autrichien, dont les interprétations d’œuvres de Beethoven sont devenues légendaires, célèbre cette année son 70e anniversaire. Il exécutera le concerto pour piano no 4 de Beethoven, reconnu pour ses accords d’ouverture emblématiques au piano, ainsi que la dernière symphonie de Schuman, intensément évocatrice, où priment l’émotion et l’intuition.

Ne manquez pas ces concerts exceptionnels! Joignez-vous à nous dans le cadre d’intéressantes causeries d’avant-concert en compagnie de solistes qui plongeront dans l’univers de ces deux compositeurs extraordinaires.

Après chaque concert, à compter de 22 h, des soirées musicales d’après-concert auront lieu au cours desquelles des artistes de la chanson de talent du Canada exploreront les lieder de Schumann et causeront des liens qu’ils entretiennent avec la composition de chansons à l’époque actuelle.

Schumann et les auteurs-compositeurs

Mettre des mots sur la musique, exprimer l'indicible…

L'art de la chanson existe depuis des millénaires, mais Robert Schumann restera toujours une voix inimitable et un artisan sans pareil. Il a écrit sur les thèmes romantiques de la nature, l'amour, le deuil – des sujets universels qui, entre bonnes mains, donnent accès à la sphère intime et personnelle, à n'importe quel siècle. Des auteurs-compositeurs-interprètes canadiens réagissent à des interprétations de lieder de Schumann et nous entraînent à leur suite au cœur de leur démarche créatrice. Avec des apparitions de la soprano Donna Brown, ténor Jean-Philippe Fortier-Lazure, et de plusieurs artistes de jazz et de rock indie très applaudis, dont Émilie-Claire Barlow, Jay Malinowski (ancien membre de Bedouin Soundclash), Amanda Tosoff, Felicity Williams et plusieurs autres.

Animé par Petr Cancura, avec Alexander Shelley comme invité spécial

Où : Arrière Scène et le Salon

Quand : Du 12 au 20 octobre, 22 h

Billet à 10 dollars disponible d’avance ou à la porte.

Bar payant

 

12 octobre – Charlotte Cardin

Charlotte Cardin montera sur les planches de l’Arrière Scène du CNA pour mettre en exergue sa voix éraillée et ondoyante ainsi que ses arrangements élégants et minimalistes. Découvrez pourquoi son style de R&B jazzé est si profondément intoxiqué alors qu’elle abordera le thème de l’amour dans ses compositions. La soprano Donna Brown et le pianiste Frédéric Lacroix se joindront à Charlotte Cardin et Petr Cancura pour interpréter les plus belles chansons d’amour de Schumann.

13 octobre – Amanda Tosoff et Felicity Williams

Amanda Tosoff, pianiste, compositrice et leader musicale établie à Toronto, s’affirme comme l’un des nouveaux talents les plus palpitants de la scène jazz canadienne en s’aventurant avec hardiesse au-delà des confins du jazz conventionnel. La remarquable chanteuse Felicity Williams (issue de formations comme Broken Social Scene et Bahamas) accompagnera Amanda dans cette prestation éclectique qui intègrera des éléments de la musique pop, de l’art vocal, du classique, du folk et du jazz. Petr Cancura s’entretiendra avec le duo sur la relation pianiste-chanteuse et sur la façon d’illustrer à travers la musique un texte ou une émotion. La soprano Donna Brown et le pianiste Frédéric Lacroix mettront en lumière ce lien en jouant des lieder de Schumann.

19 octobre – Emilie-Claire Barlow

La chanteuse et arrangeuse Emilie-Claire Barlow, lauréate de deux prix Juno, revient au CNA, cette fois pour un spectacle intime à l’Arrière Scène. De fidèles adeptes de partout au monde suivent la carrière d’Emilie-Claire, notamment en raison de son registre stupéfiant, de ses interprétations de classiques du jazz empreintes de sensibilité, et de la vulnérabilité et de la chaleur qui se dégagent de sa musique. En compagnie de Petr Cancura, elle explorera les histoires qui se cachent derrière les chansons. Le ténor Jean-Philippe Fortier-Lazure et le pianiste Frédéric Lacroix interpréteront quelques-unes des plus célèbres chansons d’amour de Schumann, écrite l’année où il a épousé Clara Wieck.

20 octobre – Jay Malinowski

Joignez-vous à Jay Malinowski, chanteur du groupe Bedouin Soundclash, gagnant d’un prix Juno, pour une soirée au cours de laquelle il présentera certaines de ses meilleures compositions solos au Salon du CNA. Jay Malinowski a lancé en 2010 son premier album solo, Bright Lights & Bruises, acclamé par la critique. Il est également un auteur et artiste visuel accompli, ainsi que le cofondateur de Pirates Blend Records. Jay discutera avec Petr Cancura de l’idée et de l’effet d’un amour perdu dans la composition de chansons. Le ténor Jean-Philippe Fortier-Lazure et le pianiste Frédéric Lacroix interpréteront plusieurs chansons de Schumann qui aborde ce thème.

 

- 30 -

POUR ORGANISER UNE ENTREVUE, VEUILLEZ COMMUNIQUER AVEC :

Andrea Ruttan

Agente de communication, Orchestre du CNA
Centre national des Arts
(613) 947-7000, poste 335
Andrea.Ruttan@nac-cna.ca

Menu