Rues fermées à la circulation autour du CNA - fin de semaine de la fête du Canada

Communiqué de presse

ÉNONCÉ : Drapeaux du CNA en berne à la mémoire de l'ancien violon solo du Toronto Symphony Orchestra

9 September 2015

OTTAWA – Le Centre national des Arts (CNA) a mis ses drapeaux en berne à la mémoire de Jacques Israelievitch, ancien violon solo du Toronto Symphony Orchestra (TSO), qui a succombé à un cancer durant la fin de semaine à l’âge de 67 ans.

« Jacques Israelievitch s’est produit à de multiples reprises avec le TSO au Centre national des Arts, surtout à partir de 2004, année où nos deux orchestres ont tissé des liens particuliers en établissant un programme d’échange où chacun se produit une fois l’an dans la salle de l’autre », a déclaré Peter Herrndorf, président et chef de la direction du Centre national des Arts. « Nous adressons nos condoléances à sa famille et à tous ses collègues de la communauté musicale. »

Biographie

Né à Cannes en France, Jacques Israelievitch a fait ses débuts à la radio française à 11 ans. Il a eu pour maîtres Henryk Szeryng, Janos Starker, William Primrose et Josef Gingold au Conservatoire de Paris, où il a obtenu son diplôme à 16 ans. À 23 ans, il amorçait sa carrière de musicien d’orchestre comme assistant violon solo de l’Orchestre symphonique de Chicago.

Après 10 années passées à l’Orchestre symphonique de St. Louis, il a occupé pendant 20 ans (1988-2008) le poste de violon solo du TSO.

Réputé autant comme soliste que comme chambriste, il laisse une imposante discographie comprenant notamment l’album cité pour un JUNO Suite Hébraïque — fruit d’une collaboration avec le pianiste John Greer — et le premier enregistrement de l’intégrale des études pour violon seul de Rodolphe Kreutzer, intitulé 42 Studies for Solo Violin.

En plus de jouer avec une foule de grands orchestres du monde entier, Jacques Israelievitch a fait de la musique de chambre avec le violoncelliste Yo-Yo Ma et les pianistes Emanuel Ax et Yefim Bronfman.

En juin dernier paraissait Fancies and Interludes, sa première collaboration sur disque avec la pianiste Christina Petrowska Quilico. L’album regroupe des œuvres de compositeurs canadiens.

Les deux musiciens ont aussi enregistré en mai les 28 sonates pour violon et piano de Mozart. La sortie de cet album est prévue pour l’an prochain. Jacques Israelievitch avait reçu un diagnostic de cancer en février dernier. En août, il avait été décoré de l’Ordre du Canada lors d’une cérémonie tenue à sa résidence à Toronto.

Le violoniste laisse dans le deuil son épouse Gabrielle, ses fils David, Michael et Joshua, et ses petits-fils Aya and Bennett.

(Dossier du Toronto Star)

-30-

 

RENSEIGNEMENTS :

Carl Martin
Conseiller principal, Communications
Centre national des Arts
613 947-7000, poste 560

Menu