Événements et spectacles en direct au CNA – mise à jour du 13 octobre 2021.
Rita Joe, C.M. |
Poète

Rita Joe, C.M.

La regrettée Rita Joe est une illustre poète mi’kmaq qui célébrait sa langue, sa culture et son mode de vie. Née en 1932 à Whycocomagh en Nouvelle-Écosse et orpheline à dix ans, la jeune Rita Bernard est envoyée au pensionnat de Shubenacadie, où on lui interdit de parler sa langue et où elle subit des abus psychologiques et physiques. Elle en sort à 16 ans et rencontre, peu de temps après, Frank Joe avec qui elle se marie et fonde une famille.

Elle se met à l’écriture au milieu des années 1970. Elle signera sept ouvrages dont Poems of Rita Joe (1978), Song of Eskasoni (1988) et The Blind Man’s Eyes (publié à titre posthume en 2015).

En 1989, Rita Joe est décorée de l’Ordre du Canada; en 1992, elle devient membre du Conseil privé de la reine; et en 1997, elle reçoit un Prix national d’excellence décerné aux autochtones. Plusieurs universités de la côte Est lui ont attribué un doctorat honorifique. Un an après le décès de son mari, survenu en 1989, elle apprend qu’elle est atteinte de la maladie de Parkinson. Elle écrira jusqu’à sa mort en 2007, cinq jours après son 75e anniversaire.

Après son décès, le Globe and Mail l’a nommée Poète lauréate du peuple mi’kmaq.

« Je n’étais qu’une femme au foyer rêvant de faire rire les yeux tristes de mon peuple »

Menu