|
Violoncelle solo

Rachel Mercer

Qualifiée de « chambriste dans l’âme » (The Globe and Mail), qui sait créer des « moments de pure magie » (The Toronto Star), la violoncelliste canadienne Rachel Mercer s’est produite comme soliste et chambriste sur cinq continents. Lauréate du Grand Prix Vriendenkrans d’Amsterdam en 2001, elle a été membre du Aviv String Quartet de 2002 à 2010. Elle a ensuite cofondé l’événement de musique de chambre 5 at the First à Hamilton en 2010, dont elle est toujours la directrice artistique (www.5atthefirst.com). Rachel a donné des classes de maître partout en Amérique du Nord, en Afrique du Sud et en Israël. Elle a aussi présenté des conférences sur la musique, les prestations musicales et la gestion de la carrière d’artiste.

Rachel participe activement à la diffusion de la musique canadienne contemporaine. Elle a ainsi commandé et joué plusieurs compositions, dont un concerto pour violoncelle signé Kevin Lau, de la musique solo de Vivian Fung et Andrew Downing, ainsi que de la musique de chambre de Nicole Lizée, Abigail Richardson-Schulte, Sarah Slean, Samy Moussa et John Burge. Son premier article sur le sujet a été publié par le journal de l’Association des femmes compositeurs canadiennes en 2018.

Rachel a collaboré à des enregistrements sous les étiquettes Naxos, Naxos Canadian Classics, Centredisques, ATMA, Dalia Classics et EnT-T. Encensé par la critique, son album de suites pour violoncelle seul de Bach a été enregistré avec le violoncelle Stradivarius Bonjour (v. 1696) provenant de la Banque d’instruments de musique du Conseil des arts du Canada.

Très présente dans le monde de la musique de chambre, Rachel est actuellement membre de Ensemble Made in Canada (www.ensemblemadeincanada.com), du Mercer-Park Duo et du trio de piano AYR (avec Yehonatan Berick au violon et Angela Park au piano). Elle est artiste en résidence à l’Université Western Ontario. Après avoir rejoint l’Orchestre du CNA en tant qu’assistante violoncelle solo en 2016, elle est maintenant violoncelle solo.

Menu