Nina Menon |
Chorégraphe

Nina Menon

Nina Menon se joint au Royal Winnipeg Ballet (RWB) après avoir obtenu son diplôme du Conservatoire royal de La Haye et de la Division professionnelle de l’École du RWB. À titre de membre du corps de ballet, elle interprète de nombreux rôles solistes et, en 1990, elle effectue ses débuts comme chorégraphe dans le cadre de l’atelier chorégraphique du RWB. Impressionné par le succès remporté par ce ballet et par d’autres créations de Menon, dont le ballet La Soif – chaleureusement accueilli par le public –, que lui avait commandé le RWB, le directeur artistique André Lewis la nomme chorégraphe en résidence.

Pendant sa résidence, Menon crée notamment Drunken Butterflies, ballet réglé sur une musique du compositeur polonais Henryk Mikolaj Gorecki. Cette œuvre explore la vie d’une famille d’immigrants à travers la danse et le cinéma. En 1999, la chorégraphe collabore avec Galina Yordanova à la création d’une nouvelle version de Casse‑Noisette que le RWB présente en première au CNA. Au cours de la même saison, elle partage avec le public ses lointaines origines de l’est de l’Inde en signant un ballet inspiré du Gita Govinda, en collaboration avec le compositeur Mychael Danna (Felicia’s Journey, Monsoon Wedding, Vanity Fair). Le ballet de Menon, intitulé The Gitagovinda, représente les impressions personnelles de la chorégraphe sur ce poème sacré que lui a transmis sa grand-mère.

Toujours pendant sa résidence, Menon chorégraphie plusieurs ballets pour les élèves de la Division professionnelle et enseigne la danse à la Division récréative du RWB. Elle vit actuellement à Montréal avec son conjoint Mark Godden et leurs deux fils. Elle enseigne le ballet à l’Académie de danse Sheila Parkins et dans plusieurs écoles Montessori. Dans ses temps libres, elle adore faire du jardinage.

Menu