Laureen Blu Waters |

Laureen (Blu) Waters

Laureen (Blu) Waters : Istchii Nikamoon (Chanson de la Terre, clan du Loup). D’origine crie, métisse et mi’kmaq, Blu est membre de la Nation Métisse de l’Ontario.

Sa famille a des liens avec Big River et la réserve Star Blanket (Saskatchewan), avec le lac Bras d’Or et la Première Nation d’Eskasoni (Cap-Breton, Nouvelle-Écosse) et avec la rivière Rouge. Blu a grandi auprès de sa grand-mère, qui lui a transmis le savoir traditionnel concernant différents traitements médicinaux et les manières de prendre soin de malades, mais aussi les grands enseignements de sa culture.

Blu fait partie des aînés qui transmettent les savoirs traditionnels à la population étudiante du Collège Seneca et offrent des séances individualisées de coaching.

Blu a contribué à l’enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues ou assassinées, menée par le commissaire Brian Eyelfson, à titre de grand-mère, et siège au Conseil des grand-mères.

Membre du conseil d’administration du Thunder Women Healing Lodge, Blu représente la Nation Métisse de l’Ontario auprès du conseil de 2 Spirits in Motion.

Blu offre cérémonies, enseignements et counseling aux personnes bispirituelles autochtones de Toronto.

Ayant représenté le collectif Toronto Urban Aboriginal Strategies à l’échelle nationale pendant cinq ans, Blu a collaboré avec la communauté torontoise et le gouvernement. Blu a étudié l’architecture de micro-ordinateur (logiciel d’entreprise) et obtenu une certification A+ à l’Institut de technologie DeVry.

Enseignements traditionnels, sélection de noms spirituels, tambour à main, composition de chansons, création littéraire, counseling traditionnel et direction de diverses cérémonies (de pleine lune, du calumet, de la suerie) forment ses dons.

Personne bispirituelle gardienne du calumet et interprète de la danse du soleil, Blu a trois enfants et trois petits-enfants.

Menu