Julia Amanda Perry |
Compositrice

Julia Perry

États-Unis

Julia Perry (1924–1979)

Julia Amanda Perry était une compositrice, chef d’orchestre et enseignante américaine. Elle a été acclamée pour ses œuvres qui combinaient les techniques européennes du XXe siècle aux idiomes musicaux de son héritage noir américain. Parmi ses compositions, notons trois opéras, 14 œuvres chorales, 12 symphonies, de nombreuses œuvres vocales et plusieurs œuvres de musique de chambre pour des combinaisons instrumentales éclectiques.

Née à Lexington, au Kentucky, le 25 mars 1924, Mme Perry a grandi à Akron, en Ohio, où elle jouait du violon et du piano. Elle a ensuite étudié le piano, le chant et la composition au Westminster Choir College, où elle a obtenu son baccalauréat et sa maîtrise en musique, et a reçu une formation de chef d’orchestre à l’école Juilliard. Ses œuvres de cette période sont principalement des chansons et de la musique chorale, fortement influencées par les spirituals. Certaines pièces courtes incorporent des aspects du blues.

Perry a également passé des étés au Berkshire Music Center à Tanglewood, au Massachusetts, où elle a étudié la composition avec Luigi Dallapiccola en 1951. L’année suivante, elle reçoit une bourse Guggenheim pour poursuivre ses études avec lui à Florence, en Italie; une autre bourse Guggenheim en 1954 lui permet d’étudier avec Nadia Boulanger à Paris, en France. Pendant son séjour en Europe, Perry a développé un style abstrait dont les harmonies dissonantes, les rythmes changeants et les textures contrapuntiques sont les principales caractéristiques. C’est également à ce moment qu’elle lance sa carrière de chef d’orchestre.

En 1959, Perry retourne aux États-Unis. Au cours des années 1960, ses œuvres sont interprétées par l’Orchestre philharmonique de New York et d’autres grands orchestres et sont saluées par la critique. Elle reçoit de nombreux prix et distinctions, dont un prix du National Institute of Arts and Letters en 1964. En réponse aux luttes pour les droits civiques des années 1960, Perry a cherché à faire référence aux idiomes musicaux noirs américains de manière plus explicite dans ses compositions. Des œuvres comme A Suite Symphony (1976), par exemple, s’inspirent du rock and roll et du rhythm and blues.

En 1971, Perry a subi la première de plusieurs attaques cérébrales qui l’ont paralysée du côté droit. Imperturbable, elle apprend à écrire de la main gauche. Elle a continué à composer jusqu’à sa mort, à l’âge de 55 ans, le 24 avril 1979, à Akron, en Ohio.

Menu