Événements et spectacles en direct au CNA – mise à jour du 13 octobre 2021.
Joanna G'froerer |  Fred Cattroll
flûte solo

Joanna G'froerer

Saluée par la critique pour un son, un impeccable phrasé et un art musical consommé qui se distinguent par leur beauté, leur clarté et leur fluidité, Joanna G’froerer poursuit une brillante carrière de musicienne d’orchestre, chambriste, soliste et pédagogue. Devenue flûte solo de l’Orchestre du Centre national des Arts du Canada à l’âge de 20 ans, en 1992, elle était alors la plus jeune instrumentiste qu’ait recruté l’ensemble.

Née à Vancouver dans une famille de musiciens professionnels, G’froerer a étudié dans cette ville auprès de Kathleen Rudolph, et a eu pour maître Timothy Hutchins à l’Université McGill, qui lui a décerné une licence en musique en 1993. Sa formation orchestrale comprend également le Camp artistique d’Interlochen et l’Orchestre national des jeunes du Canada.

G’froerer se produit régulièrement avec l’Orchestre du CNA; on a pu l’entendre comme soliste avec cet ensemble dans plus d’une trentaine de programmes différents depuis 1992. En tant que flûte solo, elle a partagé la scène avec de grands ensembles, tels les orchestres symphoniques de Vancouver, Victoria et Québec. Elle a déjà remporté le Concours de l’Orchestre symphonique de Montréal.

Dans la discographie reconnue de G’froerer, notons un album de quatuors avec flûtes de Mozart, paru sous étiquette Disques SRC, avec Pinchas Zuckerman, Martin Beaver et Amanda Forsyth, sacré meilleur album canadien de musique de chambre par le magazine Opus (2002); un enregistrement du concerto pour flûte et de la Fantaisie pour un gentilhomme de Rodrigo avec l’Orchestre symphonique de la principauté des Asturies sous la direction de Maximiano Valdes pour Naxos, « interprété de manière exquise par la virtuose canadienne Joanna G’froerer » (Anthony Holden, The Observer); un album de musique pour instruments à vent de Saint-Saëns, choix des éditeurs du magazine Gramophone en 2011; et un nouvel enregistrement du Concerto brandebourgeois no 2 de Bach avec James Ehnes, Jon Kimura Parker et Charles Hamann, cité pour un prix JUNO (2021).

On a pu voir Joanna G’froerer lors de festivals de musique de chambre à Montréal, Toronto, Vancouver et Ottawa ainsi qu’au Scotiafest et au Festival Campos do Jordao au Brésil. Membre du quintette à vent de l’Orchestre du CNA, elle forme également le duo G’froerer-Gott avec la harpiste Michelle Gott.

Cofondatrice du festival Classical Unbound du comté de Prince Edward, G’froerer en a été la codirectrice artistique pendant ses trois premières saisons.

À titre de pédagogue, G’froerer a enseigné la flûte à l’Institut estival de musique du CNA, au Domaine Forget et auprès de l’Orchestre national des jeunes du Canada. Elle a de plus animé des classes de maître dans des universités et conservatoires partout au Canada ainsi qu’aux États-Unis, en Europe et en Asie. Elle fait actuellement partie du corps professoral de l’Université McGill et de l’Université d’Ottawa.

Artiste Wm. S. Haynes, Joanna G’froerer se produit sur scène avec une flûte Haynes de 19,5 carats d’or comportant un mécanisme léger en argent et des têtes de 19,5 et 14 carats d’or.

Menu