|

Håkan Hardenberger

Réputé pour ses interprétations phénoménales et son goût de l’innovation, Håkan Hardenberger est l’un des plus grands solistes du monde. Il est reconnu pour ses interprétations du répertoire classique, mais aussi comme un pionnier des plus grandes œuvres contemporaines à la trompette.

Håkan s’est produit avec les orchestres les plus notoires mondialement, comme l’Orchestre symphonique de Boston, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, l’Orchestre royal du Concertgebouw, l’Orchestre philharmonique de Vienne, l’Orchestre philharmonique de Berlin et l’Orchestre symphonique de Londres. Parmi les chefs d’orchestre avec qui il collabore, on compte : Daniel Harding, Ingo Metzmacher, Andris Nelsons, Sakari Oramo, Jukka-Pekka Saraste et John Storgårds.

Les œuvres écrites spécialement pour Håkan, qu’il interprète avec brio, se démarquent dans son répertoire. On pense notamment à celles de Sir Harrison Birtwistle, Brett Dean, HK Gruber, Hans Werner Henze, Betsy Jolas, Arvo Pärt, Tōru Takemitsu, Mark-Anthony Turnage et Rolf Wallin.

À l’été 2019, Håkan a fait un retour au festival de Tanglewood avec l’Orchestre symphonique de Boston et Andris Nelsons et aux BBC Proms avec l’Orchestre de la BBC du pays de Galles et Markus Stenz, pour la première britannique du concerto pour deux trompettes de Tobias Broström avec Jeroen Berwaerts. S’en est suivi un concert au Musikfest de Berlin pour le concerto « Miramondo multiplo » d’Olga Neuwirth avec l’Orchestre symphonique de la BBC et Sakari Oramo, avec qui il a interprété le concerto pour trompettes de Betsy Jolas, « Onze Lieder » au Barbican en novembre. En résidence avec l’Orchestre du Gewandhaus, il a joué le concerto pour trompette de Mieczysław Weinberg et assuré la 89e représentation du concerto « Aerial » de HK Gruber depuis sa création. Autres moments forts de la saison : son concert pour la première allemande du nouveau concerto de Robin Holloway avec l’Orchestre de la Résidence de La Haye et Nicholas Collon, son retour à l’Orchestre royal du Concertgebouw avec Andris Nelsons, au Rundfunk-Sinfonieorchester de Berlin avec Alain Altinoglu, à l’Orchestre symphonique de Bamberg avec John Storgårds, à l’Orchestre radio-symphonique suédois et à l’Orchestre philharmonique du Luxembourg avec Daniel Harding. Håkan a commencé une résidence avec l’Orchestre philharmonique de Séoul en 2020 et a fait une apparition à un concert de HK Gruber avec l’Orchestre symphonique de Nouvelle-Zélande. Il est également revenu à l’Orchestre symphonique de Melbourne, pour lequel il a été commissaire du festival de musique contemporaine Metropolis.

La direction d’orchestre fait partie intégrante de l’activité musicale de Håkan. Pendant la saison 2019–2020, il a dirigé l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, l’Orchestre philharmonique de Séoul, l’Orchestre symphonique de Malmö, l’Orchestre de chambre de Suède et l’Orchestre symphonique de Tasmanie. Il a aussi joué en duo, notamment avec le pianiste Roland Pöntinen et le percussionniste Colin Currie. Avec ce dernier, il a enregistré des œuvres de Brett Dean et d’André Jolivet.

Pour ajouter à sa discographie prolifique chez Philips, EMI, Deutsche Grammophon et BIS, Håkan a sorti un disque de concertos de Sally Beamish, Betsy Jolas et Olga Neuwirth (BIS) ainsi qu’un enregistrement de la nouvelle version du concerto « Jet Stream » de Péter Eötvös.

De 2016 à 2018, Håkan a été le directeur artistique du Festival de musique de chambre de Malmö (Suède), sa ville natale. Il a commencé la trompette à l’âge de 8 ans avec Bo Nilsson à Malmö et s’est perfectionné au Conservatoire de Paris avec Pierre Thibaud et à Los Angeles avec Thomas Stevens. Il enseigne au Conservatoire de Malmö.

Menu