Portrait de David Warburton © Odyssey

David Warburton

Ottawa, ON

Dernière mise à jour: 30 septembre 2014

Nous avons posé quelques questions aux membres de l’Ensemble 2014-15 pour apprendre à les connaître avant leur arrivée au CNA pour les répétitions.

1)      Sur quoi travaillez‑vous cet été?
Je joue actuellement dans The Player’s Advice to Shakespeare, un spectacle solo écrit par Brian K. Stewart et produit par New Theatre Ottawa, qui aura quelques représentations à Ottawa avant d’aller au Edinburgh Festival Fringe, en août.

2)      Qu’attendez‑vous avec le plus d’impatience de votre séjour au CNA d’Ottawa?
Il y a tellement de talents au CNA, et je ne parle pas seulement des acteurs, tellement de gens créatifs, de départements techniques, d’équipes de plateau, tout le personnel des nombreux départements sur lesquels nous comptons énormément. Leur soutien et expertise créent un environnement qui permet aux artistes de nombreuses disciplines d’exceller.

Lorsque le Centre national des Arts est à sa pleine capacité, j’aime passer par l’entrée des artistes et m’engouffrer dans le tourbillon d’activité, tandis que tout le monde se prépare pour une représentation.

3)      Comment êtes‑vous devenu acteur/actrice?
Mon premier souvenir de la scène est lorsque j’ai joué dans une revue, The Wedding Of The Painted Doll. J’avais cinq ans. Après ça, j’ai joué dans de nombreuses opérettes de Gilbert et Sullivan. J’ai continué pendant toute mon adolescence avec l’Extension Theatre Company. Mes parents ont insisté pour que je ne choisisse pas le théâtre comme carrière, mais après dix ans dans le domaine du droit et des assurances, j’ai pris la décision de m’inscrire à l’école de théâtre.

4)      Quelle est la chose la plus intéressante qui vous soit arrivée sur scène?
Je dois choisir la fois où j’ai été appelée à 10 heures du matin pour une situation « d’urgence » de remplacement dans une pantomime sur la scène principale, dont la matinée avait lieu à 14 heures. Il a fallu que j’apprenne le scénario de « Who's on First » tandis qu’on me fourrait dans un costume, puis j’ai eu droit à une répétition ébouriffante sur scène, où je me suis retrouvée dans un sketch avec une voiture qui explose, et une « slosh scene » comprenant tartes à la crème, jonglage avec des œufs et un désordre indescriptible.

La première entrée était sur un scooter dans la mauvaise direction sur un plateau tournant, en plus de plusieurs scènes avec des chansons et des plaisanteries alambiquées, et l’euphorie d’être catapulté de dessous le plateau pour atterrir par magie sur scène dans un nuage de fumée. Je n’avais aucune idée des entrées ni des sorties de scène et le régisseur me faisait des signes pour que je sache par où sortir, puis il me saisissait par le bras et nous courions dans les coulisses pour un changement de costume, puis il me repoussait sur scène au bon endroit. J’ai fait plusieurs pantomimes depuis cette expérience, une tradition de Noël britannique, avec 12 spectacles par semaine.

A grandi à Stockport, Cheshire, Royaume-Uni | Vit à Ottawa, ON

Au CNA :

Shakespeare’s Dog (une coproduction avec le Royal Manitoba Theatre Centre), The Stone Angel (une coproduction avec le Prairie Theatre Exchange).

Théâtre :

Arms and the Man (Odyssey Theatre); Feelgood (Great Canadian Theatre Company); Where the Wild Things Are (Manitoba Theatre for Young People /Festival international de la jeunesse d’Ottawa); Comet in Moomland, The Hobbit, House at Pooh Corner (Manitoba Theatre for Young People); August: Osage County, The Importance of Being Earnest, The Tempest, My Fair Lady (Royal Manitoba Theatre Centre); Oliver Twist (Alberta Theatre Projects); Someone  Who’ll Watch Over Me (Prairie Theatre Exchange); Lips Together Teeth Apart (The Belfry); Pride and Prejudice, Calendar Girls (The Grand Theatre London); Merry Wives of Windsor, Henry 1V parts I & II (Shakespeare In The Ruins); The Merchant Of Venice, Alice Through the Looking-Glass (The Stratford Festival).  

Autres :

Le Rose Bruford College Of Speech & Drama, Sidcup, Kent, Royaume-Uni; le Foundry Theatre; le Crucible Theatre (Sheffield Theatres); Theatre In Education.

David célébrera en juin trente ans de carrière comme comédien professionnel. Au fil de ces trois dernières décennies, on a pu le voir dans plus de 100 productions partout au Canada et au Royaume-Uni; des scènes de Churchill (Manitoba), de Londres et de Moscou, à celles du Stratford Festival et de 42nd Street.    

Médias du CNA avec David Warburton

Menu