Événements et spectacles en direct au CNA – mise à jour du 8 avril 2021.
 | Julie Artacho
Finaliste du Prix Siminovitch 2020

Annick Lefebvre

Montréal

Elle écrit comme on cherche à ébranler les silences, les mensonges de nos relations à l’Autre et à nous-mêmes. Elle écrit pour que l’immobile et le marécageux s’avivent. Sa parole brûle, s’embrase. Sa parole est une respiration retenue trop longtemps. Rebecca Déraspe, Le privilège de t’embrasser

Annick Lefebvre est diplômée en critique et dramaturgie de l’UQÀM en 2004. En 2012, elle fonde Le Crachoir, une compagnie qui repense le rôle de l’autrice ou de l’auteur au sein du processus de création/production/représentation d’une œuvre. Elle est entre autres l’autrice des pièces Ce samedi il pleuvait (finaliste du prix Michel-Tremblay 2013), La machine à révolte (finaliste du prix Louise-LaHaye 2015), J’accuse (finaliste du prix Michel-Tremblay, du prix de la critique de l’Association québécoise des critiques de théâtre [AQCT]  et des Prix littéraires du Gouverneur général en 2015), Les barbelés (finaliste du prix de la critique 2019 de l’AQCT) et ColoniséEs (lauréat du Prix Michel-Tremblay et finaliste des Prix littéraires du Gouverneur général en 2019), ainsi que de très nombreux courts textes pour des événements collectifs. Elle a récrit deux fois J’accuse : pour la Belgique, puis pour la France. Annick Lefebvre a été la protégée de l’auteur Olivier Choinière au Prix Siminovitch 2014. Son théâtre est publié chez Dramaturges Éditeurs.

Menu