a rawlings |
Co-commissaire, SPHERE

Angela Rawlings

a rawlings est un minéral, une plante, un animal, une personne, un lieu ou une chose. Artiste interdisciplinaire et scientifique d’origine canado-islandaise, Angela Rawlings se sert des langues comme principal outil d’exploration. Son travail explore les liens unissant les corps – qu’ils soient humains, surhumains, autres qu’humains ou non-humains. Méditant sur les langues vues comme inéluctables prismes de l’interaction humaine, rawlings a utilisé plusieurs méthodes ces vingt dernières années, par exemple la poésie sensorielle, l’improvisation vocale et le contact improvisation, le théâtre de la ruralité, et même les conversations avec le paysage. 

En solo ou en groupe, rawlings se produit dans divers festivals en Amérique du Nord, en Europe et en Australie, notamment le Festival de Roskilde (Danemark), le Festival international de poésie d’Oslo (Norvège) et le Festival de musique Tectonics (Islande, Écosse). Ses œuvres ont été exposées à l’étranger, notamment à la Dedee Shattuck Gallery (États-Unis), à Hafnarborg (Islande), à Hanstholm Fyr (Danemark) et à Kunsthall Trondheim (Norvège). 

Parmi ses livres, on peut citer Wide slumber for lepidopterists (Coach House Books, 2006), Gibber (en ligne, 2012), o w n (CUE BOOKS, 2015), si tu (MaMa Multimedijalni Institut, 2017) et Sound of Mull (Laboratory for Aesthetics and Ecology, 2019). Son livre Wide slumber a été adapté en comédie musicale par Valgeir Sigurðsson et VaVaVoom (2014). Le livret comprend Bodiless (pour Gabrielle Herbst, 2014) et Longitude (pour Davíð Brynjar Franzson, 2014). Son ouvrage Áfall / Trauma a été sélectionné pour le prix Leslie Scalapino récompensant l’innovation chez les femmes dramaturges (2013). 

Après l'obtention d’un doctorat sur la pratique de la géochronologie dans l’anthropocène à l’Université de Glasgow, rawlings étudie depuis 2021 nos relations avec les baleines dans le contexte de la crise climatique, en tant que titulaire de bourse de recherche postdoctorale du Centre de recherche interdisciplinaire de la reine Margrethe et de Vigdís Finnbogadóttir sur l’océan, le climat et la société. rawlings enseigne également à l’Université islandaise des arts – à la maîtrise en arts de la scène et à la maîtrise en musique (nouveaux publics et pratiques innovantes). L’artiste vit en Islande. 

Menu