Ehnes, Tovey, Tchaïkovsky

9e – 12e ANNÉE, NIVEAUX COLLÉGIAL ET UNIVERSITAIRE

20 mars 2019

James Ehnes © Benjamin Ealovega
James Ehnes et l'Orchestre du CNA © Fred Cattroll
Bramwell Tovey © David Cooper
Bramwell Tovey © David Cooper

Durée approximative de 1 heure  et  15 minutes.

  • Bramwell Tovey Concerto pour violon
  • Tchaïkovsky Symphonie no 3 en ré majeur , « Polonaise »

 La première mondiale du Concerto pour violon composé par Bramwell Tovey pour James Ehnes, une commande de l’Orchestre du CNA, a été reportée à une saison ultérieure.

 

Les auditoires peuvent s’attendre à une soirée stimulante avec Bramwell Tovey, chef d’orchestre et compositeur fécond dont le catalogue s’échelonne sur plus de quarante ans. Le charismatique maestro, renommé pour son aisance à communiquer tant avec l’auditoire qu’avec les musiciens, dirigera la Symphonie no 3 de Tchaïkovsky et le bien-aimé Concerto pour violon de Sibelius avec James Ehnes, superstar canadienne et favori du public du CNA. 

Piotr Illitch Tchaïkovsky a écrit sa Troisième symphonie à l’été 1875 à la faveur d’un séjour à la campagne, peu avant de composer son sublime ballet Le Lac des cygnes. Simple et lumineuse, généralement teintée d’un optimisme exubérant, cette symphonie marque un tournant dans la vie du compositeur. Bien qu’il ait été aux prises avec la dépression et de nombreux deuils personnels tout au long de son existence, la période qui sépare sa Troisième symphonie de sa Quatrième fut marquée par une nette aggravation des tensions nerveuses et psychologiques qui l’affligeaient, alors que son mariage s’effondrait et que son orientation sexuelle le tourmentait. Il considérait sa Troisième symphonie comme un « pas en avant » du point de vue de la facture. C’est une fête pour les oreilles, chargée d’émotion et magnifiquement orchestrée.

Renommé pour la limpidité pénétrante et la chaleur de son jeu, et pour son timbre évocateur, James Ehnes est l’un des plus importants violonistes de sa génération, gagnant de neuf prix JUNO et d’un GRAMMY. Les auditoires seront choyés à souhait lorsqu’il interprétera le Concerto de Sibelius avec Bramwell Tovey. Les deux musiciens ont énormément d’estime l’un pour l’autre, ayant déjà collaboré par le passé, et ont développé une amitié qui dure à ce jour, et qui se fait immédiatement sentir lorsque les deux se retrouvent sur scène ensemble.  

« L’art de [James Ehnes] est toujours mis au service du compositeur et de sa musique (...) des interprétations de la meilleure eau. » Classical FM

« Que [James] Ehnes attaque un terrifiant passage tout en double cordes avec son élégance coutumière ou qu’il fasse jaillir adroitement un torrent de pizzicati exécutés avec une précision chirurgicale, on croirait voir un alpiniste chevronné qui escalade une paroi extrêmement périlleuse sans cordages. »

Memeteria


Désolé, cet événement ne fait pas partie de la programmation en cours.

Menu