Théâtre autochtone CNA

20 décembre 2016

Quelle année nous avons eue!

Alanis Obomsawin et Sarah Garton Stanley
Tanya Tagaq pen prestation au CNA

Chaque mois de l’année nous a permis d’avancer dans la création du Théâtre autochtone au CNA comme en témoignent nos mises à jour mensuelles, et nous espérons que vous continuerez à nous faire parvenir vos commentaires et questions à brittany.ryan@nac-cna.ca.

Nous arrivons à l’hiver après un automne fort occupé. En novembre, Tanya Tagaq a donné une extraordinaire prestation improvisée à guichets fermés, interprétant notamment les chansons de son plus récent album Retribution. Le lundi suivant le spectacle, Tanya Tagaq a rencontré les employés du CNA et leur a parlé avec franchise de ce que signifie vivre et travailler lorsqu’on est une femme autochtone au Canada.

À la fin du mois de novembre, Sarah Garton Stanley et Brittany Ryan ont eu le plaisir de rencontrer Alannah Johnston, stagiaire au Alianait Arts Festival d’Iqaluit, Nunavut. Au CNA, Alannah a rencontré plusieurs leaders du milieu et a aussi participé à CINARS à Montréal pour parfaire sa formation en administration des arts, plus particulièrement dans le domaine de la prestation musicale. La passion d’Alannah pour les arts et le développement de sa communauté est remarquable. Il est extrêmement important de continuer à soutenir nos leaders, gestionnaires, administrateurs et diffuseurs autochtones dans le domaine des arts.

En décembre s’est terminée la période d’appel de candidatures pour le poste de directeur ou directrice artistique du Théâtre autochtone. Depuis mai 2016, le comité consultatif a recueilli les commentaires et suggestions de la communauté sur cet important et historique processus d’embauche. Le comité poursuivra son travail de soutien à tous ceux qui sont engagés dans ce processus à la fois positif, dynamique et transparent qui mènera à la nomination du directeur ou de la directrice artistique du théâtre autochtone.

Le 12 décembre, la documentariste Alanis Obomsawin a présenté au CNA son film Ruse ou traité?  Après la présentation du film, dans une discussion franche, inspirante et informative avec les employés du CNA, la cinéaste a parlé du processus de réalisation de son film et notamment de l’importance d’être à l’écoute de ses sujets et d’établir avec eux une solide relation avant que l’histoire du film ne prenne forme. Tenu en après-midi, cet événement bilingue a été présenté en collaboration avec l’Office national du film du Canada. Alanis Obomsawin est aujourd’hui la plus ancienne employée permanente de l’ONF et la seule cinéaste salariée. Comme ce fut le cas avec Tanya Tagaq, Alanis Obomsawin a tenu des propos inspirants et très lucides sur la réalité vécue par les peuples autochtones. Mais elle a aussi parlé du concept de la septième génération et des jeunes d’aujourd’hui, soulignant que les peuples autochtones vivent aujourd’hui une période extraordinaire et unique dans leur histoire.

Depuis le 1er septembre, Suzanne Keeptwo anime, à l’intention des employés du CNA, des ateliers bilingues sur la perspective et l’histoire des peuples autochtones. En octobre, nous avons eu la visite de Kevin Lamoureux, de l’Université de Winnipeg, puis ce fut Tanya Tagaq en novembre et, pour clore la saison, Alanis Obomsawin qui a animé une autre rencontre bilingue (français et anglais).

On pense que le CNA poursuivra ces rencontres éducatives en 2017 en vue :

  • de préparer l’arrivée du Théâtre autochtone;
  • de développer de saines relations avec la Première nation Algonquine Anishinabeg, dont le territoire non cédé abrite le CNA;
  • d’être influencé et inspiré par les Premières nations de notre pays.

En plus des présentations de films, et de musique, et des rencontres d’artistes, le comité consultatif, en collaboration avec Sarah Garton Stanley et Brittany Ryan, a travaillé avec le conseil des aînés qui agira comme groupe-conseil et de soutien aux divers comités engagés dans le processus d’embauche du directeur ou de la directrice artistique du Théâtre autochtone. Il importe également de souligner que le comité d’examen est passé de sept à huit membres, et que le comité de sélection est passé de quatre à six membres afin d’assurer une meilleure représentation. La directrice des Ressources humaines Debbie Collins et son équipe ont reçu les questions, les réponses et les demandes des divers candidats et ont préparé les documents de candidature pour le comité d’examen. Merci à tous ceux qui nous ont fait parvenir leurs commentaires, leurs préoccupations et leurs questions sur ce processus. Votre opinion est importante pour nous tout au long de ce processus.

Nous vous souhaitons de chaleureuses et joyeuses fêtes, en toute sécurité. Comme toujours, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos commentaires et questions à brittany.ryan@nac-cna.ca.

Au plaisir de poursuivre nos échanges en 2017!

‹ Retour aux mises à jour
Menu