Théâtre autochtone CNA

19 août 2016

Mise à jour d'août sur le théâtre autochtone

Depuis la mise à jour de juillet, le comité consultatif composé d’Annie Smith St. Georges, Jesse Wabegijig, Kenneth T. Williams, Reneltta Arluk, et Dave Jenniss, ainsi que Sarah Garton Stanley et Brittany Ryan, ont continué de profiter de l’été.  Nous avons finalisé nos plans, par vidéoconférence, concernant la rencontre d’une journée qui aura lieu à Ottawa, au Centre national des Arts, le 23 août 2016.

Brittany et Sarah se sont réunies dans un parc de Toronto, où se tenait le Festival SummerWorks, pour appeler le comité par vidéoconférence.  Sarah s’y trouvait pour assister à des spectacles et Brittany s’occupait de la mise en scène de Two Indians de Falen Johnson.  Il faisait très chaud à Toronto, Ottawa et Montréal.  Ken, qui appelait de Saskatoon, semblait au frais, et Reneltta et Carver semblaient à l’aise à Vancouver – la voix de Carver commençait vraiment à émerger!

Nous avons passé un moment à parler d’œuvres excitantes vues par chacun des membres ou de pièces inspirantes sur lesquelles ils travaillaient.  Jesse a parlé de son enthousiasme pour la nouvelle pièce des étudiants du Centre for Indigenous Theatre, de leur rigueur ainsi que de la direction de Muriel Miguel.  Dave Jenniss nous a fait part avec passion de ses débuts dans l’apprentissage de la langue malécite, qui mèneront à l’écriture d’une nouvelle pièce, dans sa langue, dont la première est prévue au printemps 2017.  Reneltta a  parlé de son projet de voyage à Iqaluit dans le cadre de la préparation de la pièce qu’elle dirigera au Festival de Stratford l’an prochain.  Ken est vraiment inspiré par le travail qu’il accomplit au Théâtre français du CNA dans la nouvelle pièce de Gabriel Dumont, et par son implication dans le nouveau programme wîcêhtowin - Aboriginal Theatre à l’Université de la Saskatchewan, dirigé par Carol Greyeyes.  Annie était émue par la passion et la persévérance de tous les membres du comité.

Le comité se réunira le 23 août à Ottawa pour une session de travail d’une journée.  Peter Herrndorf, président et chef de la direction du CNA, viendra nous saluer à la fin de la journée, et Debbie Collins, directrice des Ressources humaines, se joindra à nous dans l’après-midi.  De plus, nous visiterons les installations du CNA afin de montrer au comité les espaces existants et ceux en rénovation, et saluer le personnel du CNA.

À la suite de cette rencontre, le comité formulera une série de recommandations pour le CNA.  Nous espérons les partager à la communauté à la mi-septembre afin de recueillir des commentaires, pour ensuite soumettre officiellement nos recommandations au CNA.

Comme toujours, nous espérons recevoir vos commentaires, questions et idées.  Vous pouvez nous joindre à l’adresse brittany.ryan@nac-cna.ca.

C’est tout pour le moment, mais avant de terminer, voici quelques réponses des membres du comité :

Reneltta Arluk - Que retirez-vous de plus précieux de votre participation au comité consultatif?

« Travailler dans ce comité consultatif est une manière de contribuer à un véritable changement à l’interne et en partenariat.  Nous avons la responsabilité de faire ces premiers pas avec le CNA et d’être ceux qui soutiendront et guideront les directeurs artistiques qui amèneront ces pas dans de nouvelles directions. »

Dave Jenniss - Quelles sont vos impressions par rapport à votre travail dans le comité consultatif jusqu’à maintenant?

« Je pense que la chose la plus importante que j'ai apportée au comité a été de mettre en contexte et expliquer la réalité du théâtre autochtone au Québec et en langue française. J'ai exposé le problème de trouver des acteurs et suggéré de créer un bassin d'acteurs et d'actrices au CNA. »

Annie Smith St. Georges - Que retirez-vous de plus précieux de votre participation au comité consultatif?

« C’est la création d’une équipe.  Parfois en vidéoconférence, les interlocuteurs ne sont pas d’accord.  Dans le présent comité, tout le monde s’écoute.  Les membres sentent qu’ils peuvent partager les difficultés qu’ils rencontrent.  Nous avons encore beaucoup de travail à faire du côté du Québec.  Je trouve que j’apprends beaucoup. »

Jesse Wabegijig  - Que retirez-vous de plus précieux de votre participation au comité consultatif?

« J’ai appris que mettre sur pied un projet aussi grand et transformateur culturellement demande du temps et de la compréhension.  Non seulement entre ceux qui le créent, mais aussi avec ceux qu’il représente. »

Kenneth T Williams - Quelles sont vos impressions par rapport à votre travail dans le comité consultatif jusqu’à maintenant?

« Cette expérience est très intéressante et enrichissante.  On ressent une grande responsabilité et un grand honneur à accomplir cette tâche.  On veut être prudent pour éviter les erreurs du passé, mais on ne peut s’empêcher de ressentir une grande excitation à l’idée des possibilités qu’un volet Théâtre autochtone au CNA apporte.  J’ai tendance à être une personne optimiste.  Je vois ce développement comme une chance de mettre en place les bases pour la création de théâtre autochtone de grande qualité dans le futur.  Nous avons mérité cette place, nous avons travaillé fort pour y arriver. »

‹ Retour aux mises à jour
Menu