Événements et spectacles en direct au CNA – mise à jour d'octobre 2020.

The Unnatural and Accidental Women

Arts autochtones Théâtre Drame Conte Festival
« Une œuvre puissante, impressionnante. » Eye Weekly
  • Texte de Marie Clements
  • Mise en scène Muriel Miguel

Coproduction du CNA

En guise de reconnaissance et de remerciement pour leur précieux soutien, le Théâtre anglais et le Théâtre autochtone du CNA offrent un nombre limité de billets de faveur aux donateurs pour des avant-premières désignées. Souvent, avant la représentation, un membre de l’équipe artistique de la production donne un aperçu du processus créatif et répond aux questions des donateurs.

Une coproduction du Théâtre anglais et du Théâtre autochtone du CNA

Œuvre tendre et provocatrice, The Unnatural and Accidental Women de la dramaturge métisse-dénée primée Marie Clements nous exhorte courageusement à ne jamais oublier la crise toujours d’actualité des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées au Canada. Dans cette pièce marquante, les esprits de dix femmes témoignent de la vie et de la mort les unes des autres, s’unissant pour aider Rebecca à trouver des réponses sur le sort de sa propre mère, qui un jour partit en promenade et ne revint jamais.

À travers l’humour et un savoir ancestral profondément enraciné, The Unnatural and Accidental Women sillonne hardiment les quartiers du centre-ville et de l’est de Vancouver, nous rapprochant à chaque pas de la vérité et du souvenir.

Cette production a été rendue possible en partie grâce aux donatrices du Fonds pour femmes inspirantes de la Fondation du CNA.

Le Centre national des Arts appuie fièrement l’équité des sexes, comme en témoigne son Fonds pour femmes inspirantes. Le Fonds a été établi par et pour les femmes, afin de faire avancer leur travail en coulisses et sur la scène nationale par des rôles en production, en direction, en administration et en interprétation. Pour en savoir plus ou pour effectuer un don, veuillez nous contacter au 613-947-7000, poste 314.

Durée approximative de 3 heures avec entracte

  • Nudité
  • Thèmes pouvant ne pas convenir aux enfants
  • Scènes sexuellement suggestives
  • Langage grossier

Artistes

En savoir plus ›
  • Texte de Marie Clements
  • Mise en scène Muriel Miguel
  • avec Columpa Bobb, Yolanda Bonnell, Pierre Brault, Jenifer Brousseau, Nimikii Couchie-Waukey, Lisa Cromarty, Olivier Lamarche, Cheri Maracle, Monique Mojica, Soni Moreno, PJ Prudat, Kelsey Wavey, Colleen Winton
  • assistance à la mise en scène Penny Couchie
  • décors Andy Moro
  • costumes Sage Paul
  • éclairages Jeff Harrison
  • conception sonore Troy Slocum
  • musique originale Soni Moreno
  • entraîneur de combat Siobhan Richardson
  • régie Lisa Russell
  • assistance à la régie Jane Vanstone Osborn
  • régie, associée Brody Halfe
Donor event | Zasakwaa (Présence d’une forte gelée) de Croall | Centre national des Arts

Zasakwaa (Présence d’une forte gelée) de Croall

video:
video:
Arts autochtones Musique Musique classique Chefs-d’œuvre Voix Création Artistes canadiens Festival
  • Andrew Balfour Ambe
  • Ian Cusson Dodo, mon tout petit*
  • Barbara Croall Zasakwaa (Présence d’une forte gelée)
  • Edvard Grieg Peer Gynt

En guise de reconnaissance et de remerciement pour leur précieux soutien, l’Orchestre du CNA et Danse CNA offrent aux donateurs un accès privilégié à une répétition dans la Salle Southam. Souvent, un artiste ou un membre de l’équipe artistique donne un aperçu du processus créatif et répond aux questions des donateurs. Les places sont limitées.

Ambe

Ambe Anishinaabeg

biindigeg Anishinaabeg

Mino-bimaadiziwin omaa

Ambe

Entrez

Entrez, êtres à deux pattes

Entrez, tous autant que vous êtes

La vie est bonne ici

Entrez!

La musique des compositeurs autochtones du Canada est à l’honneur dans ce programme proposant des œuvres d’Andrew Balfour et de Barbara Croall ainsi qu’une nouvelle pièce courte d’Ian Cusson, compositeur métis ami du CNA. Originaire de la Première Nation des Outaouais, Croall salue l’arrivée de l’hiver dans Zasakwaa (Présence d’une forte gelée), qui met en vedette Joanna G’froerer, flûte solo de l’Orchestre du CNA, et Marion Newman, mezzo-soprano.

Ensuite, les amateurs de télévision et de cinéma reconnaîtront sans aucun doute la merveilleuse musique de Peer Gynt, que le Norvégien Edvard Grieg a composée en 1875 pour accompagner la pièce de théâtre en cinq actes du même nom d’Henrik Ibsen. Sous la narration de Tom Jackson Peer Gynt fait le récit des aventures d’un aimable mais téméraire vaurien qui rêve de conquérir le monde, une histoire que l’œuvre musicale raconte de façon sublime.

* Commande du Centre national des Arts et de la Compagnie d’opéra canadienne.

Durée approximative de 2 heures avec entracte

  • Carrefour Composer Ian Cusson durée : 2048

  • Donor event | Chooi joue Tchaïkovsky | Centre national des Arts

    Chooi joue Tchaïkovsky

    video:
    Musique Musique classique Chefs-d’œuvre Violon
    • Moussorgski Une nuit sur le mont chauve
    • Tchaïkovsky Concerto pour violon en ré majeur, op. 35
    • Tchaïkovsky Symphonie no 6 en si mineur « Pathétique »

    En guise de reconnaissance et de remerciement pour leur précieux soutien, l’Orchestre du CNA et Danse CNA offrent aux donateurs un accès privilégié à une répétition dans la Salle Southam. Souvent, un artiste ou un membre de l’équipe artistique donne un aperçu du processus créatif et répond aux questions des donateurs. Les places sont limitées.

    Pour ses débuts nord-américains, la chef d’orchestre finlandaise Dalia Stasevska dirige l’Orchestre du CNA et le violoniste invité Timothy Chooi dans un programme exceptionnel, qui propose en ouverture la sinistre mais exquise Nuit sur le mont chauve de Modeste Moussorgski,  une œuvre que vous reconnaîtrez instantanément pour l’avoir entendue dans Fantasia, le film classique de Disney. Le morceau parfait pour l’Halloween!

    Originaire de Victoria (C.‑B.), le violoniste invité Timothy Chooi poursuit son ascension depuis qu'il a donné sa première prestation au CNA, en 2012, dans le cadre de la série Mes débuts au CNA, mettant en lumière les étoiles montantes de la scène musicale canadienne. Protégé de l’ancien directeur musical de l’Orchestre du CNA Pinchas Zukerman, le jeune violoniste a depuis remporté de nombreux concours à l’échelle mondiale, dont le Concours international de violon Joseph Joachim 2018 à Hanovre, en Allemagne, où il a interprété le passionné Concerto pour violon de Tchaïkovsky. À l’occasion de ce concert au CNA, Chooi il nous propose une reprise de cette prestation priméele passionné Concerto pour violon de Tchaïkovsky.

    Le sort a voulu que Piotr Ilitch Tchaïkovsky dirige la création de son ultime symphonie seulement neuf jours avant sa mort. Sa Symphonie no  6, surnommée « Pathétique » (au sens de tourmentée, plutôt que pitoyable), est sans doute l’une des compositions musicales les plus poignantes et romantiques jamais écrites. Cependant, loin d’être en proie au découragement en l’écrivant, Tchaïkovsky la considérait comme son œuvre la plus aboutie, exprimant la sublime et invincible persistance de la vie avant son effacement. « Je l’aime comme je n’ai jamais aimé aucune autre de mes productions musicales », expliqua-t-il à son frère. Tchaïkovsky avait pris un immense plaisir à écrire cette œuvre empreinte d’émotion, aux antipodes du populisme de sa création la plus célèbre, Casse-Noisette, dont il avait enfin pu s’évader pour s’exprimer plus librement qu’il ne l’avait fait depuis des années.

    Durée approximative de 2 heures avec entracte


    Donor event | J’aime Hydro | Centre national des Arts

    J’aime Hydro

    video: J'aime Hydro
    J'aime Hydro
    Francophone Théâtre Drame Comédie
    Sommes-nous toujours maîtres chez nous ?
    • Texte et recherche Christine Beaulieu
    • Dramaturgie Annabel Soutar
    • Mise en scène Philippe Cyr

    En guise de reconnaissance et de remerciement pour leur précieux soutien, le Théâtre français du CNA offre un nombre limité de billets de faveur aux donateurs pour certains soirs de première désignés. Souvent, un membre de l’équipe artistique de la production donne un aperçu du processus créatif et répond aux questions des donateurs avant la représentation.

    Envoyée en mission par la compagnie de théâtre documentaire Porte Parole, Christine Beaulieu s’est lancée avec tout son cœur, malgré les doutes et la complexité du sujet, dans une enquête sur la relation qu’entretiennent les Québécois avec Hydro-Québec. La saga qui en résulte est aussi instructive que captivante.

    Christine Beaulieu mène sa vie d’actrice... jusqu’à ce qu’Annabel Soutar, forte de vingt ans de théâtre documentaire, la convainque de se lancer dans une enquête colossale. Au fil de dizaines d’entrevues – tant avec les activistes qu’avec le nouveau pdg d’Hydro-Québec (et tout récemment avec le premier ministre François Legault) –, d’écumage de rapports, d’audiences publiques et de recherche sur le terrain, la comédienne s’engage dans une démarche citoyenne hors du commun.

    Sa candeur, sa gentillesse et sa volonté de comprendre lui permettront de rassembler des réponses étonnantes. En cinq épisodes dans lesquels elle incarne son propre rôle (aux côtés de Mathieu Gosselin, qui interprète vingt-huit personnages), elle lie le politique et l’intime, les chiffres et l’humour, la passion amoureuse et l’autodérision.

    Pour ce premier texte, Christine Beaulieu a obtenu le Prix Michel-Tremblay, alors que J’aime Hydro a remporté le prix du Meilleur spectacle de l’année à Montréal remis par l’Association québécoise des critiques de théâtre et connaît depuis sa création une impressionnante tournée.

    Durée approximative de 3 heures et 45 minutes avec entracte


    Artistes

    En savoir plus ›
    • Texte et recherche Christine Beaulieu
    • Dramaturgie Annabel Soutar
    • Mise en scène Philippe Cyr
    • Avec Christine Beaulieu, Mathieu Gosselin et Mathieu Doyon
    • Assistance à la mise en scène et régie Martine Richard
    • Illustrations Mathilde Corbeil
    • Scénographie Odile Gamache
    • Lumière Erwann Bernard
    • Conception sonore Mathieu Doyon
    • Environnement sonore et sonorisation Frédéric Auger
    • Costumes Julie Breton
    • Vidéo HUB Studio / Gonzalo Soldi
    • Technique vidéo Guillaume Arseneault
    • Direction technique Normand Vincent
    • Direction technique de tournée Jean Duchesneau
    • Production Porte Parole et Champ gauche
    • Coproduction Festival TransAmériques (épisodes 1 à 3)
    Donor event | Boston Ballet | Centre national des Arts

    Boston Ballet

    Fancy Free • ELA, Rhapsody in Blue • Blake Works I

    video: Boston Ballet
Blake Works I
    Boston Ballet Blake Works I
    video: Boston Ballet
ELA, Rhapsody in Blue
    Boston Ballet ELA, Rhapsody in Blue
    video: Boston Ballet
Fancy Free
    Boston Ballet Fancy Free
    Danse Ballet avec orchestre

    En guise de reconnaissance et de remerciement pour leur précieux soutien, l’Orchestre du CNA et Danse CNA offrent aux donateurs un accès privilégié à une répétition dans la Salle Southam. Souvent, un artiste ou un membre de l’équipe artistique donne un aperçu du processus créatif et répond aux questions des donateurs. Les places sont limitées.

    Avec l’Orchestre du Centre national des Arts

    Au nombre des compagnies de ballet les plus en vue d’Amérique du Nord, le Boston Ballet captive les auditoires avec son vaste répertoire, qui met en relief les talents les plus remarquables du monde. Au programme de la soirée : Blake Works I de William Forsythe, une insouciante et joyeuse « lettre d’amour à l’art du ballet » (The New York Times), sur les ballades poétiques du musicien anglais James Blake; la sensuelle Rhapsody in Blue de George Gershwin accompagne une nouvelle pièce de Paulo Arrais, premier danseur de la compagnie; et l’extraordinaire Fancy Free de Jerome Robbins, sur la spirituelle partition de Leonard Bernstein, enchantera le public avec son ambiance évoquant le Broadway des années 1940.

    Durée:

    Fancy Free – 35 minutes
    Entracte – 20 minutes

    ELA, Rhapsody in Blue – 19 minutes
    Entracte – 20 minutes

    Blake Works I - 35 minutes
    ***

    Fancy Free de Jerome Robbins

    Créé en 1944, Fancy Free est le premier ballet que Robbins ait chorégraphié et marquait sa collaboration inaugurale avec un jeune compositeur, alors en pleine ascension, du nom de Leonard Bernstein. Le ballet met en scène des marins en permission à terre à New York dans les années 1940. Fancy Free a aussitôt connu un immense succès et a inspiré la comédie musicale intégrale On the Town, couronnée d’un prix Tony. Le Boston Ballet a présenté Fancy Free pour la première fois en 2012, inspirant à Karen Campbell du Boston Globe ce commentaire : « une œuvre débordant de sens comique et d’invention chorégraphique. »



    ELA, Rhapsody in Blue de Paulo Arrais

    La création mondiale d’ELA, Rhapsody in Blue¬ du premier danseur Paulo Arrais a eu lieu en 2019. Avec une distribution de 14 danseurs entourant une unique danseuse, l’œuvre est réglée sur le jazz sensuel de George Gershwin, dans un décor et des costumes de Mikko Nissinen. Inspiré par la mère du chorégraphe et d’autres figures féminines, le ballet relate l’histoire éminemment personnelle d’une femme qui déjoue les attentes et se dresse contre l’adversité. Arrais espère que ce ballet suscitera des échanges tout en célébrant les femmes fortes du monde entier.

    Nota: fumigène, et possibilité de thèmes pour adultes dans ELA, Rhapsody in Blue


    Blake Works I de William Forsythe

    Blake Works I est une œuvre pour 21 danseurs réglée sur la musique de l’album The Colour in Anything du musicien britannique James Blake, cité pour un prix GRAMMY. William Forsythe dédie ce ballet à tous les enseignants qui nous ont permis de découvrir les joies d’un travail rigoureux. Créé en 2016 par le Ballet de l’Opéra de Paris, Blake Works I a été qualifié « d’exubérance pure » par Roslyn Sulcas du New York Times.

    Durée approximative de 2 heures et 15 minutes avec entracte


    Donor event | Oundjian dirige Dvořák | Centre national des Arts

    Oundjian dirige Dvořák

    Orchestre du CNA

    video: Shostakovich Cello Concerto No. 1 | Bryan Cheng | National Youth Orchestra of Canada
    Shostakovich Cello Concerto No. 1 | Bryan Cheng | National Youth Orchestra of Canada
    video: El cant dels ocells (Song of the Birds) | Bryan Cheng | National Youth Orchestra of Canada
    El cant dels ocells (Song of the Birds) | Bryan Cheng | National Youth Orchestra of Canada
    Musique Musique classique Chefs-d’œuvre Violoncelle
    • Anna Clyne Within Her Arms
    • Elgar Concerto pour violoncelle en mi mineur, op. 85
    • DVOŘÁK Symphonie no 6 en rénbsp;majeur, op.nbsp;60

    En guise de reconnaissance et de remerciement pour leur précieux soutien, l’Orchestre du CNA et Danse CNA offrent aux donateurs un accès privilégié à une répétition dans la Salle Southam. Souvent, un artiste ou un membre de l’équipe artistique donne un aperçu du processus créatif et répond aux questions des donateurs. Les places sont limitées.

    Le bien-aimé chef émérite de l’Orchestre symphonique de Toronto (TSO), Peter Oundjian, revient diriger l’Orchestre du CNA à la Salle Southam pour la première fois en plus de vingt ans.

    Chaque prestation de Bryan Cheng, violoncelliste né à Ottawa, témoigne du lien profond qui unit une nouvelle génération de superbes interprètes aux grands compositeurs des cinq derniers siècles. À 18 ans, il a remporté l’édition 2016 du Concours de la Bourse de l’Orchestre du Centre national des Arts. Maintenant à l’aube de la vingtaine, il est de retour au CNA, et l’on ne saurait imaginer plus bel écrin pour mettre en lumière son talent exceptionnel que l’ardente intensité du Concerto pour violoncelle d‘Edward Elgar. Le concerto d’Elgar est une élégie pour un monde métamorphosé par une guerre apocalyptique. Il l’a composé dans son cottage d’où, quelques années plus tôt, il pouvait entendre les tirs d’artillerie en France à travers la Manche.

    La Symphonie no 6 du compositeur tchèque Antonin Dvořák regorge de superbes mélodies qui exhalent l’esprit et la candeur, et qui l’ont établi, à bon droit, au rang des compositeurs les plus en vue de sa génération. Même si vous la connaissez déjà, vous ne voudrez pas manquer cette rare exécution d’une œuvre qui semble se bonifier à chaque audition.

    Within Her Arms, de la compositrice citée aux GRAMMY Anna Clyne, est une œuvre poignante pour 15 cordes qui attire inévitablement des comparaisons à l’Adagio pour cordes de Samuel Barber. Composé suite à la mort subite de la mère de Clyne, Within Her Arms brille d’un éclat inné tout en fixant le deuil inattendu droit dans les yeux.  

    Durée approximative de 2 heures avec entracte


    Donor event | Merveilleux Mozart | Centre national des Arts

    Merveilleux Mozart

    Orchestre du CNA

    video: George Li plays Mozart Piano Concerto No 23 in A Major, K 488
    George Li plays Mozart Piano Concerto No 23 in A Major, K 488
    Musique Musique classique Chefs-d’œuvre Piano
    • Qigang Chen L’éloignement
    • Mozart Concerto pour piano no 23 en la majeur
    • Mozart Symphonie no 41, « Jupiter »

    En guise de reconnaissance et de remerciement pour leur précieux soutien, l’Orchestre du CNA et Danse CNA offrent aux donateurs un accès privilégié à une répétition dans la Salle Southam. Souvent, un artiste ou un membre de l’équipe artistique donne un aperçu du processus créatif et répond aux questions des donateurs. Les places sont limitées.

    Véritable caméléon musical, Qigang Chen compose des œuvres où résonnent les échos de ses jeunes années passées en Chine, entremêlés de sonorités vives inspirées par son pays d’adoption, la France. Son incandescente pièce pour orchestre à cordes, L’éloignement, rappelle magnifiquement la musique chinoise traditionnelle et évoque l’isolement des camps de « rééducation idéologique », où le compositeur a été enfermé plusieurs années pendant la révolution culturelle chinoise.

    Attendez-vous à être éblouis par notre soliste invité George Li, qui interprétera le Concerto pour piano no 23 de Mozart, l’une des œuvres les plus passionnées et évocatrices du compositeur, et  l’un des premiers concertos dans lesquels il utilise un instrument alors relativement nouveau : la clarinette.

    Salué par The Washington Post pour sa « technique stupéfiante » et pour « l’intensité et la maîtrise de son jeu », George Li manifeste une aisance, une élégance et une maturité exceptionnelles pour son âge.

    La Symphonie no 41 de Mozart, la dernière et aussi la plus longue du compositeur, prouve que le talent du célèbre Amadeus n’a jamais faibli. Surnommée « Jupiter » en raison de ses passages grandioses dignes des éclairs lancés par le dieu romain, cette pièce est remplie d’une pure et impétueuse passion, et est sans contredit l’une des plus grandes œuvres symphoniques de tous les temps.

    La chef d’orchestre invitée Xian Zhang effectue un son retour attendu au pupitre de l’Orchestre du CNA à la Salle Southam pour cette soirée qui rend hommage à de grands esprits de la musique dans cette œuvre qui témoigne du génie de Wolfgang Amadeus Mozart.

    Durée approximative de 2 heures avec entracte


    Donor event | Copenhagen | Centre national des Arts
    Théâtre Répertoire Drame Artistes canadiens Conte
    « L’excellente pièce de Michael Frayn est à la fois une page d’histoire, un suspense intellectuel, une enquête psychologique et un procès moral. » Sunday Times
    • De Michael Frayn
    • Mise en scène Jillian Keiley
    • Musique tirée des albums Solo Piano, Solo Piano II et Solo Piano III de Chilly Gonzales

    Production du théâtre anglais du CNA

    En guise de reconnaissance et de remerciement pour leur précieux soutien, le Théâtre anglais et le Théâtre autochtone du CNA offrent un nombre limité de billets de faveur aux donateurs pour des avant-premières désignées. Souvent, avant la représentation, un membre de l’équipe artistique de la production donne un aperçu du processus créatif et répond aux questions des donateurs.

    La pièce Copenhagen, lauréate d’un Tony, réinvente de façon explosive une mystérieuse rencontre entre deux scientifiques durant la guerre pour discuter de la bombe atomique.

    Nous sommes en 1941, à l’époque de la course à la bombe. Deux Prix Nobel se rencontrent au Danemark pendant l’occupation pour une conversation qui changera le cours de l’histoire. Le physicien allemand Werner Heisenberg et son homologue danois Niels Bohr ont révolutionné la physique atomique dans les années 1920, mais sont maintenant dans les camps opposés d’une guerre mondiale.

    Acclamée par la critique dès la première, cette pièce captivante de Michael Frayn nous plonge au cœur d’un des plus grands dilemmes moraux du 20e siècle.

    Copenhagen est présenté grâce à une entente spéciale avec SAMUEL FRENCH, INC.

    Durée approximative de 2 heures et 30 minutes avec entracte


    Artistes

    En savoir plus ›
    • De Michael Frayn
    • Mise en scène Jillian Keiley
    • Musique tirée des albums Solo Piano, Solo Piano II et Solo Piano III de Chilly Gonzales
    • Avec Allegra Fulton, Jesse LaVercombe, Rick Roberts
    • Décors et costumes Roger Schultz
    • Éclairages Itai Erdal
    • Conception sonore Don Ellis
    • Conseillère dramaturgique Mikaela Davies
    • Régie Kai-Yueh Chen
    • Régie, associée J Hopkins
    Donor event | Le Ballet national du Canada | Centre national des Arts

    Le Ballet national du Canada

    Roméo et Juliette

    video: Le Ballet national du Canada | Roméo et Juliette
    Le Ballet national du Canada | Roméo et Juliette
    Famille Danse Ballet avec orchestre
    « ★★★★/4 Un Roméo et Juliette avec une âme. Un délice chorégraphique, d’une grande richesse de détails, subtil par sa musicalité et puissamment évocateur. » Michael Crabb, Toronto Star, 2013

    En guise de reconnaissance et de remerciement pour leur précieux soutien, l’Orchestre du CNA et Danse CNA offrent aux donateurs un accès privilégié à une répétition dans la Salle Southam. Souvent, un artiste ou un membre de l’équipe artistique donne un aperçu du processus créatif et répond aux questions des donateurs. Les places sont limitées.

    Avec l’Orchestre du Centre national des Arts

    Peu d’œuvres de Shakespeare se prêtent aussi bien à une transposition dans le merveilleux langage du ballet que Roméo et Juliette. Signée par le célèbre chorégraphe russe Alexeï Ratmanski, cette version a été commandée en 2011 par la directrice artistique du Ballet national du Canada, Karen Kain, pour célébrer le 60e anniversaire de la compagnie. Faisant habilement ressortir les moments forts de la tragédie et l’intimité de l’idylle fatale, le chorégraphe crée un drame dansé ponctué d’électrisantes séances de combat et d’un inoubliable pas de deux sur la scène du balcon. Cette production plus grande que nature, superbement dansée, épouse la simplicité de l’art de la Renaissance par ses décors aux formes géométriques et ses costumes d’époque.

    Durée approximative de 2 heures et 50 minutes avec entracte


    Donor event | Paradise Lost | Centre national des Arts

    Paradise Lost

    Théâtre Comédie
    « Brillant. Irrévérencieux, extrêmement drôle et d’une actualité cinglante. » Toronto Star
    • De Erin Shields
    • Mise en scène de Sarah Garton Stanley

    Production du théâtre anglais du CNA

    En guise de reconnaissance et de remerciement pour leur précieux soutien, le Théâtre anglais et le Théâtre autochtone du CNA offrent un nombre limité de billets de faveur aux donateurs pour des avant-premières désignées. Souvent, avant la représentation, un membre de l’équipe artistique de la production donne un aperçu du processus créatif et répond aux questions des donateurs.

    Le paradis et l’enfer sont renversés dans la relecture irrévérencieuse du poème épique de John Milton, Paradise Lost, que propose la lauréate du Prix littéraire du Gouverneur général Erin Shields.

    Satan – qui est ici de genre féminin –  est en colère : elle et son armée d’anges déchus ont été expulsés du paradis et exilés en enfer. Lorsqu’elle apprend que Dieu a créé une toute nouvelle créature, l’être humain, elle jure de prendre sa revanche et de s’évader de l’enfer pour combattre le Tout-puissant, usant de toute son astuce pour naviguer dans ce bourbier qu’est le monde guidé par le libre arbitre. Jamais le maître des enfers n’aura été à la fois aussi ambitieux et divertissant – et jamais la frontière entre le bien et le mal n’aura été aussi imprécise – que dans cette production drôle, percutante et stimulante, l’une des meilleures pièces de 2018, selon le Globe and Mail.

    *Paradise Lost a d’abord été commandé par le festival Stratford et joué pour la première fois au Studio Theatre du festival, situé en Ontario, au Canada, le 17 août 2018.  Antoni Cimolino, Directeur artistique et Anita Gaffney, Directrice générale.

    Durée approximative de 2 heures et 30 minutes avec entracte

    • Nudité
    • Thèmes pouvant ne pas convenir aux enfants
    • Scènes sexuellement suggestives

    Artistes

    • De Erin Shields
    • Mise en scène de Sarah Garton Stanley
    • Avec Zach Counsil, Maryse Fernandes, Christo Graham, Carmen Grant, Gryffin Hanvelt, Ryan G. Hinds, Gabrielle Lazarovitz, Nicholas Nahwegahbow, Manon St.-Jules, Kelly Van Der Burg, David Warburton
    • Assistance à la mise en scène Sarah Finn
    • Décors et costumes Amy Keith
    • Éclairages Andrea Lundy
    • Conception sonore Michael Leon
    • Régie Loreen Gibson
    • Assistance à la régie Jessica Pukay
    Donor event | Requiem pour L. | Centre national des Arts

    Requiem pour L.

    Francophone Musique Chefs-d’œuvre Voix Jazz Théâtre Musical
    Ressusciter le Requiem de Mozart sous la forme d’une exaltante danse-chorale africaine

    Pour leur Requiem, unique, hors normes, Alain Platel et Fabrizio Cassol profitent du caractère inachevé de l’œuvre ultime de Mozart pour opérer un métissage musical et culturel des plus atypiques. Mariant l’Occident et l’Afrique, ils orchestrent une vibrante danse-chorale, un rituel scénique qui célèbre la mort dans toute sa fulgurance.

    L. est une vieille dame qui vit ses derniers instants entourée des siens, dans un film qui surplombe la scène. Sur le plateau, des blocs noirs rappellent des tombes, un mémorial. Portée par quatorze musiciens et chanteurs, cette ode pour les morts se transforme en rituel lumineux, profond et transcendant.

    Révélant les liens entre le contrepoint et la polyphonie africaine, la partition agencée par Fabrizio Cassol fusionne le chant lyrique, le jazz et la musique populaire. Des interprètes d’Afrique du Sud, d’Europe et du Congo jouent et chantent en regardant la mort en face. Figure majeure de la scène artistique contemporaine, Alain Platel – chorégraphe, metteur en scène et fondateur des Ballets C de la B, à Anvers – aborde avec aplomb et sensibilité le thème de la vie qui prend fin, en embrassant d’un même élan le deuil et l’espoir.

    Cinquième collaboration entre Cassol et Platel, Requiem pour L. est la première création des Ballets C de la B à faire partie d’une saison du Théâtre français du CNA.

    Durée approximative de 1 heure et 40 minutes sans entracte.


    Artistes

    • Musique Fabrizio Cassol d’après le Requiem de Mozart
    • Mise en scène Alain Platel
    • Chef d’orchestre Rodriguez Vangama
    • De et avec Rodriguez Vangama (guitare et basse électrique), Fredy Massamba, Boule Mpanya, Russell Tshiebua (chant), Stephen Diaz/Rodrigo Ferreira, Owen Metsileng, Nobulumko Mngxekeza (chant lyrique), Joao Barradas/Charles Kieny (accordéon), Kojack Kossakamvwe (guitare électrique), Niels Van Heertum (euphonium), Bouton Kalanda, Silva Makengo, Erick Ngoya (likembe) et Michel Seba (percussions)
    • Dramaturgie Hildegard De Vuyst
    • Assistance musicale Maribeth Diggle
    • Assistance à la chorégraphie Quan Bui Ngoc
    • Assistance à la mise en scène, responsable tournée Steve De Schepper
    • Scénographie Alain Platel
    • Lumière Carlo Bourguignon
    • Son Carlo Thompson et Guillaume Desmet
    • Vidéo Alain Platel (idée), Natan Rosseel (caméra) et Simon Van Rompay (montage)
    • Costumes Dorine Demuynck
    • Régie plateau Wim Van de Cappelle
    • Photographie Chris Van der Burght
    • Direction de production Katrien Van Gysegem et Valerie Desmet
    • Production les ballets C de la B, Festival de Marseille et Berliner Festspiele
    • Coproduction Opéra de Lille, Théâtre national de Chaillot (Paris), Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Onassis Cultural Centre (Athènes), TorinoDanza, Kampnagel (Hambourg), Ludwigsburger Schlossfestspiele, Festspielhaus St. Pölten, L’Arsenal (Metz), Scène nationale du Sud-Aquitain (Bayonne), La Ville de Marseille-Opéra et Festival Aperto / Fondazione I Teatri (Reggio Emilia)
    Menu