TEAĊ DAṀSA | Michael Keegan-Dolan

Swan Lake/Loch na hEala

L’inventivité hors du commun du chorégraphe irlandais Michael Keegan-Dolan transparaît depuis longtemps déjà dans ses remarquables explorations créatives, dont le point culminant est une série d’œuvres tout aussi sublimes qu’incisives. Sa relecture percutante du Lac des cygnes se penche sans pudeur sur le sujet de la violence, dans un récit qui fait savamment intervenir le bien et le mal, les forces au cœur de ce classique. Les chorégraphes d’aujourd’hui continuent de plonger avec fascination dans les grandes œuvres du ballet pour explorer les enjeux humains et sociaux, chose que Keegan‑Dolan réussit à faire de façon singulière, avec une beauté et une élégance théâtrales. Sa compagnie, depuis longtemps attendue au CNA, présente une production stupéfiante alliant théâtre, danse et musique qui ne laissera personne indifférent.

Entrez dans l’univers de la danse au CNA!

Note du chorégraphe

N’ayez pas peur du noir.

Chaque hiver, lorsque les jours raccourcissent et que les nuits commencent de plus en plus tôt, des milliers de cygnes en migration s’arrêtent sur les nombreux lacs entourant mon ancienne maison. Au fil du temps, mon esprit s’est mis à associer ces oiseaux et la noirceur de la saison avec la tragique histoire d’amour du Lac des cygnes.

On conçoit souvent la culture chrétienne comme une simple opposition entre Dieu, un être bon portant une barbe blanche et vivant dans la lumière, et le diable, un être mauvais habitant les ténèbres. Cette vision réductrice de la nature des choses peut causer bien des souffrances et de la confusion.

La noirceur, c’est l’absence de lumière. Mais essentiellement, c’est elle qui nous permet de connaître la lumière.

La dépression, comme presque toutes les maladies, peut être causée par un déséquilibre persistant, souvent lié à des événements avec lesquels on n’a pas fait la paix. La tristesse s’accumule et finit par nous immobiliser et, éventuellement, nous rendre malades. Pour sortir de cet état, il nous faut alors faire des changements radicaux. En fait, le changement, même redouté, fait inévitablement partie de l’existence : les forces naturelles sont en mouvement constant, tendant toujours vers l’équilibre qui permettra à la vie de continuer à l’infini. Quand la dépression se pointe le nez, c’est pour nous inciter à changer.

La dépression étant ce qu’elle est, elle nous force à nous arrêter assez longtemps pour nous écouter. Dans le noir, nos yeux ne servent à rien. Dans le silence, nos oreilles ne peuvent rien entendre. Quand nos sens ne reçoivent aucun stimulus de l’extérieur, nous pouvons enfin nous tourner vers notre univers intérieur et prêter attention à ce qui s’y passe; ces instants sont d’une importance vitale.

Dans les histoires, la noirceur nous enseigne toujours quelque chose. N’ayez pas peur du noir : c’est votre ami.


À propos de la compagnie : Teaċ Daṁsa

La compagnie Teaċ Daṁsa (prononcé Chak Dowsa) a été fondée par Michael Keegan-Dolan (Micheál MacAodhagáin-O’Dobhailen) afin de renforcer les liens entre les traditions, la langue et la musique de l’Irlande.

Léiríonn an t-ainm Teaċ Daṁsa aistear leanúnach Mhíchíl chun saothair rince agus drámaíochta a chruthú go bhfuil a n-áit  dúchais – an áit as a dtagann siad – le brath go soiléir orthu.

(traduction de l’extrait ci-haut)
Le nom de la compagnie, qui signifie « Maison de la danse », symbolise le parcours de Keegan-Dolan dans la création d’œuvres de danse et de théâtre qui reflètent leur lieu d’origine.

MÁM, deuxième spectacle de Teaċ Daṁsa, s’est attiré des éloges lors de sa présentation en première, le 27 septembre dernier, dans le cadre du festival de théâtre de Dublin; le spectacle tournera à l’international en 2020 et s’arrêtera notamment à Londres, au Perth Festival et au New Zealand Festival.

Équipe de production

Producteur
Johnny O’Reilly

Directeur de répétition en tournée
Emmanuel Obeya

Directeur de production en tournée
Michael Lonergan

Régisseuse de Teaċ Daṁsa
Marina Dunford    

Directeur de production
Peter Jordan

Régisseuse adjointe   
Sinéad Cormack

Chef sonorisatrice   
Sandra O’Mahony

Directeur de l’éclairage
Stephen Dodd

Superviseure des costumes
Amanda Donovan

Productrice associée et administratrice de la compagnie
Áine Ní Éalaí


Artistes

En savoir plus ›
Menu