Rues fermées à la circulation autour du CNA lors de la fin de semaine des courses d'Ottawa
Morgan Toney et Keith Mullins

Morgan Toney et Keith Mullins

2022-07-04 12:00 2022-07-04 13:00 60 Canada/Eastern 🎟 CNA : Morgan Toney et Keith Mullins

https://nac-cna.ca/fr/event/30940

Événement en personne

La musique est une force qui relève pratiquement de l’alchimie pour le violoniste et chanteur canadien d’origine mi’kmaq Morgan Toney. Très rapidement, Toney a insufflé une nouvelle énergie à la scène musicale atlantique et aux communautés mi’kmaq en fusionnant le jeu endiablé des violoneux du Cap-Breton et les chants ancestraux des Mi’kmaq, dont certains sont vieux de 500 ans. Le résultat, qu’il...

Read more

Atrium O’Brien,1 rue Elgin,Ottawa
lundi 4 juillet 2022
12 h HAE
Morgan Toney et Keith Mullins
Famille Arts autochtones Musique Voix Auteur-compositeur-interprète Folk
  • Événement en personne
  • Bilingue

La musique est une force qui relève pratiquement de l’alchimie pour le violoniste et chanteur canadien d’origine mi’kmaq Morgan Toney. Très rapidement, Toney a insufflé une nouvelle énergie à la scène musicale atlantique et aux communautés mi’kmaq en fusionnant le jeu endiablé des violoneux du Cap-Breton et les chants ancestraux des Mi’kmaq, dont certains sont vieux de 500 ans. Le résultat, qu’il appelle « mi’kmaltique » (mi’kmaq + celtique) est sa façon de célébrer sa langue et ses origines. Il rend hommage aux aînés qui lui ont enseigné ces chants et cette langue tout en prenant sa place sur la ligne de front du fossé culturel de l’est du Canada. 

Dans son album First Flight, Toney chante des chansons si anciennes qu’elles sont difficiles à comprendre même si on parle le mi’kmaq moderne. Il chante aussi des chansons qui reflètent le tumulte des temps modernes et jette un éclairage cru sur le racisme et la violence que subissent encore les Premières Nations au Canada. 

Pour Toney, la langue revêt une importance toute personnelle, puisque certains membres de sa famille ont dû réapprendre la leur après leur passage dans les pensionnats autochtones. « Il y a des gens qui ne nous comprennent pas. Ils ne comprennent pas ce que nous avons vécu, et c’est une histoire que nous avons besoin de raconter. »  Refusant toutefois de s’appesantir sur le négatif, Toney s’est donné pour but d’encourager l’action positive et le changement par la musique. « Nous avons voulu nous exprimer d’une façon qui nous était familière : par la musique. » 

video: Ko’jua - Morgan Toney
Ko’jua - Morgan Toney
Morgan Toney et Keith Mullins
Menu