Petite Sorcière

Quatuor (9 à 14 ans)

© Julie Charland
Captivant mélange d'intrigues et de frissons, ce conte puise dans les racines de Perrault et de Grimm pour inventer des sorcières d’aujourd’hui, têtues et intrépides comme on les aime ! En plus, Nini Bélanger double la recette : deux spectacles pour un même texte !

Fable d’aujourd’hui pour chat en croûte et sorcières extrarusées

Vous trouverez ici les informations concernant la « grande forme » du spectacle Petite Sorcière, c’est-à-dire la version pour les 9 à 14 ans mettant en scène quatre interprètes.

En un clic de plus, découvrez une autre dimension de l’histoire avec la version « petite forme » de ce spectacle origami qui se plie et se déplie, cette fois pour les 5 à 12 ans.


Un même texte = deux spectacles ! C’est la folle équation que les intrépides Nini Bélanger et Pascal Brullemans ont osée. Il y a la version solo, dès cinq ans, avec des astuces visuelles et sonores et une ébouriffante actrice habitée par tous les personnages. (Comment elle fait pour incarner l’ogre ?) Il y a la version 4D, dès neuf ans, avec quatre interprètes de feu, des chats sur écrans plasma et plein de rebondissements. Dans les deux cas, la même histoire : Petite Sorcière perd sa mère, un ogre rapace promet de veiller sur elle, jusqu’au jour où le pacte est rompu. Célébrant la ruse et la résilience, cette aventure théâtrale a déjà un air de classique jeune public. Ce serait chouette de voir les deux, non ?

1 seule représentation !

Une discussion d’après spectacle aura lieu juste après la représentation.

Dans la presse


Critique du spectacle

« Avec comme thème l’autodétermination, le récit embrasse les codes du suspense. Après son abandon par Grande Sorcière, Petite Sorcière “deviendra-t-elle ou non une ogresse lors de sa cohabitation avec l’ogre? Elle aura à choisir par elle-même.” Dans la construction dramatique du spectacle, Nini Bélanger focalise sur la nécessité pour l’enfant de vaincre ses monstres, à l’aide d’une histoire “remplie de nuance où rien n’est tout noir ou tout blanc”. »

Monthéâtre.ca, 9 novembre 2017, Olivier Dumas : Une petite sorcière pas comme les autres: entrevue avec Nini Bélanger et Pascal Brullemans pour Petite Sorcière

« Dans un décor dépouillé figurant la chambre de Petite Sorcière, Emmanuelle Lussier-Martinez démontre dans la petite forme un réel talent de conteuse. Changeant de personnage par quelques modulations de voix (ou de micro), elle sait tenir en haleine son auditoire. Des images fortes et belles surgissent, et on se laisse entraîner dans l’histoire, tout en laissant l’imagination faire le reste. Le délicat habillement sonore de Mathieu Doyon crée une ambiance poétique et chaleureuse, tout en suggérant finement les changements de lieux. »

Revue Jeu, 17 novembre 2017, Michelle Chanonat : Petite Sorcière : Sous deux formes

 

Avancer sur la fine ligne entre les âges

Entretien avec Nini Bélanger

À quel moment est-ce devenu clair pour toi que tu allais créer deux spectacles pour un même texte? Et quelle était la motivation, le désir, derrière ce choix?

Avec Vipérine, spectacle jeune public que nous avons tourné pendant six ans, nous vivions quelque chose qui me fascinait : nous pouvions nous adresser tant aux plus petits (7-9 ans) qu’aux ados (13-15 ans). Selon l’âge des spectateurs, l’actrice qui jouait la jeune fille de dix ans adaptait son jeu, candide ou préadolescente.

Avec Petite Sorcière, j’ai eu envie d’expérimenter ça encore. Dans ma pratique, je ne m’étais encore jamais adressé aux plus petits (5-6 ans). La trame de Petite Sorcière est un conte assez cruel. Pouvions-nous proposer ça à des petits? De quelle manière? Les deux spectacles sont nés de ces interrogations-là, avec le désir de respecter le public, lui faire confiance, partager une histoire avec un propos universel, où chacun, selon sa maturité, pourra y puiser ce dont il a besoin. C’est pour ça que je fais du théâtre.

Consultez l'entretien dans son intégralité ci-dessous.

Durée

Durée approximative de 60 minutes sans entracte.

video: « Petite Sorcière » - présenté par Mélanie Dumont
« Petite Sorcière » - présenté par Mélanie Dumont
© Julie Charland
© Marie-Andrée Lemire
© Marie-Andrée Lemire
© Marie-Andrée Lemire
© Marie-Andrée Lemire
© Marie-Andrée Lemire
© Marie-Andrée Lemire

Artistes

En savoir plus ›
  • Avec Catherine Allard, Dany Boudreault, Myriam Gaboury et Gaétan Nadeau
  • Assistance à la mise en scène Chloé Ekker
  • Scénographie et accessoires Patrice Charbonneau-Brunelle
  • Lumière David-Alexandre Chabot
  • Son lefutur
  • Vidéo Antonin Gougeon – HUB Studio
  • Costumes Marilène Bastien
  • Direction de production Maude St-Pierre
  • Direction technique Jérémi Guilbault-Asselin
  • Production Projet MÛ
Menu