Rêves américains : de la ruée vers l’or à la Grande Crise

Cet événement est passé

Production du CNA

Thomas Hellman explore les mythes de l’américanité en se plongeant dans la période allant de la conquête de l’Ouest à la crise des années 1930. Dans une mise en scène cosignée avec Brigitte Haentjens, cet artiste polyvalent convoque le blues, le folk et le gospel pour chanter la capacité des artistes à faire surgir du sens du chaos.

« Si je ne suis pas moi, qui le sera ? » (Henry David Thoreau)

De 2012 à 2014, Thomas Hellman livre à l’émission La tête ailleurs, sur les ondes de Radio-Canada, une série de chroniques sur l’histoire de la musique pendant la crise des années 1930. Plus il en parle au micro, plus il prend conscience du lien intime qui unit les grands mouvements sociaux et la musique. Cette expérience l’incite à prolonger l’aventure à travers une fresque musicale dépeignant la période qui conduit de la conquête de l’Ouest à la Grande Dépression. Défile une série de chansons tirées des répertoires blues, folk et gospel de l’époque. Maniant tour à tour la guitare, le banjo, le piano, le ukulélé et le chant, cet artiste brillant s’immerge dans cette période phare de l’américanité avec la complicité d’Olaf Gundel (piano, banjo, guitare, percussions, voix) et Sage Reynolds (contrebasse, voix). En plus d’être un musicien polyvalent, Hellman est aussi un homme de lettres, amoureux des mots de Roland Giguère comme de ceux de Frank H. Mayer ou encore de John Steinbeck. Il s’est tourné vers Brigitte Haentjens pour cosigner la mise en scène de cette proposition humaine et épique sur la résilience. Créée avec succès au Théâtre Outremont en septembre 2015, cette forme prend les routes du Québec et de l’Ontario pour nous poser cette question : l’aptitude qu’avaient les artistes de cette époque à faire surgir du sens du chaos n’offrirait-elle pas un miroir tendu à notre propre monde en crise ?
 

Rencontre d’après-spectacle
La représentation du jeudi soir vient tout juste de se terminer, les émotions flottent encore dans l’air, et voilà que reviennent sur scène les artistes pour échanger avec vous pendant trente minutes.

Rêves américains © Pierre Crépô
Rêves américains © Pierre Crépô
© Mathieu Rivard
© Mathieu Rivard
© Mathieu Rivard
Menu