Ralph Vaughan Williams |
Compositeur

Ralph Vaughan Williams

Angleterre

Ralph Vaughan Williams (1872–1958)

Probablement le plus important compositeur anglais de sa génération, Ralph Vaughan Williams est une figure majeure de la musique britannique du XXe siècle. Il a écrit des œuvres dans un grand nombre de genres musicaux, de la musique de scène aux compositions pour orchestre,   pour fanfare, pour chœur et pour ensembles de chambre, sans compter les arrangements d’airs folkloriques, les hymnes, les chants de Noël, les chansons, et les musiques pour le théâtre, le cinéma et la radio. Ses œuvres se caractérisent par un style distinctif et chargé d’émotion, associant une réinvention et un élargissement (plutôt qu’un rejet) des développements de la forme et de l’harmonie qui ont marqué la grande musique européenne du XIXe siècle avec un sens de la mélodie façonné par l’idiome folklorique anglais. En dehors de la composition, il a endossé de nombreux rôles au cours de sa vie et de sa carrière, dont ceux de chef d’orchestre, professeur et écrivain – autant de domaines dans lesquels il a exercé une profonde influence.

Né à Down Ampney, dans le Gloucestershire, le 12 octobre 1872, Vaughan Williams apprend à jouer du violon (il passera plus tard à l’alto), du piano et de l’orgue à un âge précoce. Il poursuit ensuite ses études musicales au Royal College of Music (RCM) et au Trinity College de Cambridge, étudiant la composition sous la houlette d’Hubert Parry, Charles Wood et Charles Villiers Stanford, de même qu’auprès de Max Bruch à Berlin (1897) et de Maurice Ravel à Paris (1908). Depuis longtemps, son plus cher désir est d’être compositeur, mais ses progrès sont lents et ardus : il est inhibé, rien de moins, par des mentors et des professeurs qui n’encouragent pas du tout ses efforts. Il finira quand même par trouver une voix personnelle, qui s’épanouira pleinement dans ce qui deviendra l’un de ses chefs-d’œuvre : la Fantaisie sur un thème de Thomas Tallis (1910) pour orchestre à cordes. À ce stade, il se consacre aussi avec ferveur à la collection d’airs folkloriques anglais, et il fonde le Leith Hill Musical Festival, dont il sera le principal chef d’orchestre de 1905 à 1953.

Après avoir combattu dans la Première Guerre mondiale, Vaughan Williams reprend sa carrière musicale, et dans l’entre-deux-guerres, il devient un professeur réputé (il se joint au corps professoral du RCM) et est de plus en plus demandé comme compositeur et chef d’orchestre. Ses compositions de cette période témoignent aussi d’une vigueur renouvelée qui se manifeste dans leur qualité et leur diversité pure, avec de simples chansons écrites parallèlement à des œuvres d’envergure pour la scène et d’importantes symphonies pour orchestre. En même temps, il poursuit ses activités d’éducateur, de champion de la musique et d’administrateur des arts, y compris pendant la Seconde Guerre mondiale et au-delà. Il décède à Londres le 26 août 1958, vénéré et adoré de tous les mélomanes anglais.

Menu