Mark Turner | John Rogers / ECM Records
Saxophone

Mark Turner

États-Unis

Personnalité majeure de la communauté de jazz, le saxophoniste Mark Turner est reconnu mondialement pour son timbre distinct et éminemment personnel, son talent singulier pour l’improvisation et une approche de la composition novatrice et exigeante. Au cours des deux dernières décennies,[MB1]  il a multiplié les projets musicaux et s’est taillé une réputation enviable comme l’une des figures les plus influentes et originales de la scène jazz.

Né en 1965 en Ohio, Mark Turner a grandi dans le sud de la Californie, bercé par la musique. « À la maison, on pouvait constamment entendre du R&B, du jazz, ou de la musique soul et gospel », se souvient-il. « C’était au début des années 1970, au moment où les mouvements de déségrégation et de droits civiques gagnaient en popularité. Ma mère et mon beau-père ont fait partie de la première vague de jeunes professionnels et intellectuels noirs à s’installer dans les quartiers de la classe moyenne supérieure blanche. Ils sortaient souvent voir des concerts de jazz avec leurs amis. Cela m’intriguait, tout comme l’histoire de la musique jazz et de la culture afro-américaine, ainsi que la musique elle-même. Et mon père, qui est décédé quand j’avais un an et demi, jouait du saxophone. Alors peut-être que je cherchais aussi à garder un lien avec lui. »

En 2013, Turner s’est lancé avec enthousiasme dans une nouvelle phase créative, en mettant ses talents exceptionnels au service de remarquables projets d’enregistrement. Il s’est notamment produit sur les nouveaux enregistrements du pianiste Stefano Bollani, du guitariste Gilad Hekselman, du pianiste Baptiste Trotignon et du Billy Hart Quartet, duquel Turner est membre depuis près d’une décennie et avec qui il a déjà enregistré deux albums. Il poursuit aussi son travail à titre de membre du trio Fly, en compagnie du bassiste Larry Grenadier et du batteur Jeff Ballard.

Menu