Portrait de Angela Hewitt © Katz

Angela Hewitt

Canada

Dernière mise à jour: 18 janvier 2023

Angela Hewitt occupe une place unique parmi les grands pianistes d’aujourd’hui. Forte d’un répertoire des plus variés et de prestations fréquentes en récital, notamment avec de grands orchestres de partout en Europe, dans les Amériques et en Asie, elle est également une artiste de studio primée dont les interprétations de Bach ont fait l’une des plus éminentes interprètes du compositeur. En 2020, elle a reçu la médaille Bach de la ville de Leipzig : un immense honneur remis pour la première fois à une femme en 17 ans d’histoire.

En septembre 2016, Angela Hewitt a entrepris son « Odyssée Bach », interprétant l’œuvre complète de Bach pour clavier dans une série de 12 récitals. Le cycle a été présenté au Wigmore Hall de Londres, au 92nd Street Y de New York, à Ottawa, à Tokyo et à Florence, avant de prendre fin en 2022. Après son interprétation de l’intégrale du Clavier bien tempéré au Festival d’Édimbourg de 2019, le critique du London Times écrira : « … la fraîcheur du jeu de Hewitt donnait l’impression que personne n’avait joué cette musique auparavant. »

Le cycle primé de Angela Hewitt pour Hyperion Records réunissant les plus importantes œuvres pour clavier de Bach a été décrit comme « l’un des joyaux d’albums de notre temps » (The Sunday Times). Sa discographie réunit notamment des œuvres de Couperin, Rameau, Scarlatti, Mozart, Chopin, Schumann, Liszt, Fauré, Debussy, Chabrier, Ravel, Messiaen et Granados. Le dernier album de son cycle intégral des sonates de Beethoven (op. 106 et op. 111) est sorti en février 2022, et le premier de trois albums de Mozart, consacré aux sonates intégrales du compositeur, a été lancé en novembre 2022. Angela Hewitt est une habituée du palmarès Billboard américain, et son album Love Songs a atteint le sommet du palmarès britannique des spécialistes de la musique classique et y est resté des mois après sa sortie. En 2015, sa popularité parmi les amateurs de musique du monde entier lui a valu une intronisation au temple de la renommée du Gramophone Magazine.

De son piano, Angela Hewitt a dirigé les Orchestres symphoniques de Vancouver et de Toronto, les Orchestres philharmoniques de Hong Kong et de Copenhague, le Festival Strings Lucerne, l’Orchestre de chambre Basel, l’Orchestre de chambre Stuttgart, la Britten Sinfonia, les Orchestres de chambre de Suède et de Zurich, la Camerata de Salzbourg, l’Orchestre symphonique de la RAI à Turin et l’ensemble orchestral de Kanazawa au Japon. En 2019, elle a combiné pour la première fois l’interprétation et la direction de Bach avec l’Orchestre Tonkünstler de Vienne au Musikverein de Vienne. Lors de la saison 2022-2023, elle partagera la scène avec des orchestres en Finlande, au Danemark, à Montréal, à Ottawa, à Victoria (Colombie-Britannique), à Prague et en Allemagne, ainsi qu’avec l’Orchestre de chambre Orpheus de New York. Les récitals l’amèneront entre autres à Barcelone, à San Francisco, à Seattle, à Vienne, à Amsterdam, à Cambridge, à Leipzig et au célèbre Théâtre de la Fénice de Venise. Elle est aussi artiste en résidence au Wigmore Hall de Londres.

Issue d’une famille de musiciens, Angela Hewitt a commencé à étudier le piano à l’âge de trois ans, a joué pour la première fois en public à l’âge de quatre ans et a remporté sa première bourse d’études un an plus tard. Elle a étudié auprès de Jean-Paul Sévilla à l’Université d’Ottawa et, en 1985, a remporté le Concours international Bach de piano à Toronto, lequel a lancé sa carrière. En 2018, Angela a reçu le Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle – Réalisation artistique et, en 2015, elle a reçu le plus grand honneur de son pays d’origine en devenant compagnon de l’Ordre du Canada (honneur que seuls 165 Canadiens vivants peuvent détenir à la fois). En 2006, elle a été nommée officier de l’Ordre de l’Empire britannique par la reine Elizabeth II. Membre de la Société royale du Canada, elle est titulaire de sept doctorats honorifiques et est membre invitée du Peterhouse College à Cambridge. En 2020, la musicienne a reçu la médaille Wigmore en reconnaissance de son service à la musique et de sa relation de plus de 35 ans avec le Wigmore Hall.

Angela vit à Londres, mais possède aussi des résidences à Ottawa et en Ombrie, en Italie. C’est là, il y a 18 ans, qu’elle a fondé le Festival de musique du Trasimène – un événement annuel d’une semaine qui attire un public du monde entier.

Événements

Médias du CNA avec Angela Hewitt

Menu